« Un métier pas valorisé », une interview croisée franco-allemande de professeurs de langues, par Jane Mery, cafebabel.com, 14 octobre 2008

mardi 21 octobre 2008
 Christian PUREN

Transmettre un savoir et une passion pour la langue et la littérature… Quel beau métier ! Pourtant, dans les sociétés allemande et française, le métier d’enseignant traîne toujours son lot de clichés. Les avis de deux professeurs des deux côtés du Rhin.

Gernot, 32 ans, est prof de français dans un Gymnasium de la petite ville de Göppingen, région de Stuttgart
"Comparé à beaucoup d’autres pays en Europe, les profs en Allemagne jouissent d’un statut assez élevé. Je pense que cela est dû à une tradition de respect qui existe depuis longtemps envers cette profession, le savoir et la culture en général, du moins à une certaine époque."
(...)

Orane, 36 ans est professeur de français... en France
- "Je pense que le métier d’enseignant n’est pas valorisé. Ce problème est selon moi d’ordre culturel, et d’éducation. Ce sont les valeurs qui sont transmises aux enfants, pas seulement par leurs parents mais aussi par les modèles véhiculés dans les médias, qui sont en cause. Car pour beaucoup de jeunes, le modèle de réussite ne passe plus par l’école."(...)

Lire l’article sur cafebabel.com.


cafebabel.com