Un article de Robert Bibeau sur les conditions d’une intégration réussie des technologies numériques dans l’enseignement.

jeudi 18 octobre 2007
 Laure PESKINE

Les Technologies de l’Information et de la Communication peuvent contribuer à améliorer les résultats scolaires des élèves

Une façon de changer ses pratiques d’enseignement consiste à intégrer les technologies numériques à ses pratiques pédagogiques. Mais il faut se rappeler que changer ce n’est pas innover. Pour qu’il y ait innovation, l’intégration des TIC doit favoriser le développement de l’un ou de plusieurs des principes suivants :

  1. multiplier les contacts enseignants-élèves en présentiel ou à distance ;
  2. favoriser des attentes élevées vis-à-vis des élèves ;
  3. soutenir l’apprentissage réactif, proactif et interactif ;
  4. faciliter une rétroaction immédiate et efficace ;
  5. améliorer et augmenter le temps d’études et de lecture ;
  6. encourager les talents diversifiés ;
  7. valoriser la coopération entre les élèves.

Si l’usage des TIC ne favorise pas le développement de l’un ou l’autre de ces principes, alors il y a changement, mais il n’y a pas innovation pédagogique. Mais comment et avec quels outils informatiques peut-on valoriser le développement de ces principes didactiques ?

Lire l’article sur le site de l’EPI.


EPI

50/133
133/133
34/133
20/133
7/133
12/133
12/133
8/133
12/133
26/133
7/133
19/133
43/133
23/133
21/133
8/133
17/133
8/133
8/133
32/133
30/133
22/133
10/133
8/133
14/133
19/133
15/133
10/133
8/133
10/133
19/133
7/133
10/133