Quelles langues parleront les Européens en 2025 ? Tendances lourdes des nouveaux équilibres linguistiques dans l’UE d’ici une génération - Une analyse de l’équipe LEAP/E2020

jeudi 29 novembre 2007
 Laure PESKINE

Depuis plus d’une décennie, l’équipe LEAP/E2020 conduit une analyse de terrain très approfondie des tendances lourdes affectant la sphère linguistique dans l’UE.

Au-delà de l’intérêt culturel de tels travaux, ils sont également conçus comme des outils d’aide à la décision tant individuelle (parents pour l’éducation de leurs enfants) que collective (institutions publiques éducatives, universités, états, entreprises internationales). Les stratégies individuelles et collectives en matière d’enseignement des langues sont en effet des processus de long terme requérant d’effectuer des choix fondamentaux près d’une génération à l’avance. Et les erreurs d’anticipation en la matière se paient lourdement par un décalage ultérieur complet entre l’offre et la demande linguistiques, entre les besoins socio-économiques linguistiques (pour les échanges commerciaux, culturels, scientifiques et politiques) et les aptitudes de la population concernée.

Ces anticipations sont également porteuses de nombreuses conséquences quant à l’évolution politique de l’UE, puisque les langues ne sont pas des instruments neutres de communication, mais bien les véhicules de visions du monde et de la société. Et à travers ces tendances d’avenir, on peut mieux cerner de plus vastes modifications qui vont affecter le projet communautaire.

L’évolution des grands équilibres linguistiques dans l’UE est bien entendu fortement connectée aux grandes tendances mondiales en la matière, mais, du fait de sa structure démocratique, de sa taille démographique (500 millions citoyens), de sa grande diversité linguistique et de l’ancienneté de ses langues, l’UE est un espace linguistique qui possède ses propres logiques internes, ancrées notamment dans une longue histoire d’interactions linguistiques.

Pour LEAP/E2020, l’évolution linguistique de l’UE pour les 20 prochaines années est ainsi déterminée par deux contraintes historiques fondamentales et cinq facteurs stratégiques.

Lire la suite sur Europe 2020