Une langue indigène disparaît « toutes les deux semaines », un article sur le site Survival

vendredi 22 février 2008
 Laure PESKINE

A l’occasion de la « Journée internationale de la langue maternelle » décrétée par l’Unesco le 21 février, Survival International rappelle qu’en moyenne une langue indigène s’éteint toutes les deux semaines.

Sur les 6 000 langues recensées dans le monde, 5 000 sont indigènes et la plupart de celles qui sont menacées d’extinction sont indigènes.

Les Indiens akuntsu, qui vivent dans le nord du Brésil, ont été contactés pour la première fois par une équipe gouvernementale en 1995. Massacrés par les éleveurs qui ont spolié leurs terres dans les années 1970 et 1980, leur groupe est aujourd’hui réduit à 6 individus. Personne d’autre qu’eux ne parle leur langue qui disparaîtra vraisemblablement avec ses derniers locuteurs.

Plus d’une centaine de peuples vivent encore de manière isolée dans le monde et leurs langues sont parmi les plus menacées. Survival estime que nombre d’entre eux risquent de disparaître d’ici vingt ans.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : « A chaque fois qu’un peuple disparaît et que sa langue meurt, ce sont un mode de vie et une manière de voir le monde qui disparaissent à tout jamais. Même minutieusement étudiée et transcrite, une langue sans locuteurs ne représente pas grand chose. Une langue n’est vivante que si son peuple est vivant et l’avenir des peuples qui demeurent aujourd’hui encore isolés dépend étroitement de la manière dont nous respecterons leur droit à choisir leur propre mode de vie ».

L’année 2008 a été proclamée « Année internationale des langues » par les Nations-Unies.

En ligne : http://www.survivalfrance.org/actu/3087


Pour permettre de sensibiliser un large public à la cause des peuples indigènes, Survival met à la disposition de ses membres et sympathisants 2 expositions.

Les expositions trouvent leur place lors de festivals, fêtes associatives, événements tels que la Semaine des droits de l’homme, de l’écologie ou du développement durable, ou toute manifestation centrée sur les droits de l’homme ou les peuples du monde. Les CDI, bibliothèques ou mairies sont également des lieux qui permettent de larges heures d’ouverture au public.

Voir les détails : http://www.survivalfrance.org/edu/expositions


La sensibilisation du jeune public à la question des peuples indigènes minoritaires, l’éveil à d’autres façons de penser, de vivre, de voir le monde est une des missions prioritaires de Survival. C’est pourquoi nous développons depuis quelques années des sites internet ludiques et très documentés destinés à sensibiliser les enfants d’âge scolaire à la richesse et à la diversité des cultures.

Dans la peau d’un Papou : à la découverte des peuples indigènes des cinq continents : http://danslapeaudunpapou.survivalfrance.org/qui.html

Nous, le Monde : le site des enfants de Survival :
http://danslapeaudunpapou.survivalfrance.org/index2.html


Survival France