L’Auvergne embauche des assistants étudiants étrangers dans les lycées

une information diffusée sur Localtis.info
jeudi 8 novembre 2007
 Laure PESKINE

Soixante étudiants étrangers sont embauchés par l’Auvergne comme assistants de langues. Du 12 novembre prochain au 30 mai 2008, ils assureront sept heures de conversation par semaine dans les lycées publics et privés de la région. Ces étudiants de langue maternelle anglaise, allemande, espagnole ou italienne sont inscrits dans les deux universités d’ Auvergne qui les pré-sélectionnent. Le conseil régional, initiateur du dispositif, affectera ensuite les étudiants dans les différents lycées. Ces assistants étudiants reçoivent pour cette mission une bourse allant de 400 euros par mois pour une affectation dans un établissement de l’agglomération ou une commune proche, à 530 euros par mois pour une affectation dans une ville située à plus d’une heure de Clermont-Ferrand. Une bourse intermédiaire de 480 euros est allouée lorsque l’affectation est située à moins d’une heure de Clermont. "Les établissements bénéficient bien sûr des assistants émanant du rectorat, mais sont très demandeurs d’assistant étudiants car, proches en âge des lycéens, ils facilitent la discussion", explique la région. Le dispositif a débuté en 2002, avec seulement l’anglais. Les quatre langues sont disponibles depuis 2005. Pour 2007 (en année civile), le budget de la région pour ce dispositif représente un peu plus de 200.000 euros. Le projet de la région est d’élargir encore avec le chinois, "peut-être pour la rentrée prochaine".
L’apprentissage des langues vivantes est par ailleurs l’une des missions confiées par le président de la République au Ministre de l’Education nationale afin de "faire de la France une nation bilingue". Xavier Darcos l’a rappelé lors de son déplacement à Elancourt le 11 septembre dernier, mais il s’agissait alors de l’enseignement des langues à l’école primaire et d’autres méthodes. Le Ministre s’est dit convaincu par "l’installation de sites qui, par le haut débit, puissent se connecter à l’étanger avec un enseigant locuteur natif. Il prévoit dès la rentrée 2008, la création de "1.000 sites de visioconférence pour l’enseignement précoce des langues vivantes" et de 20 sites expérimentaux au mois de janvier 2008 (dont celui d’Elancourt).

publié le 07 novembre 2007 sur Localtis.info


Localtins.info