L’évaluation par compétences : "Une note, pour qui, pour quoi ?"

jeudi 15 novembre 2007
 Christian PUREN

"[Au collège Romain-Rolland à Sartrouville, académie de Versailles,] lors d’un stage d’établissement intitulé "Intégrer l’évaluation aux apprentissages", de très grandes différences de pratiques d’évaluation ont été mises en évidence d’une discipline à l’autre, comme au sein d’une même équipe disciplinaire. La réflexion commune a permis de constater que ce que les enseignants évaluent n’est pas qu’une simple restitution des connaissances mais aussi un ensemble de compétences. Afin de rendre explicite à la totalité des partenaires cette évaluation par compétences, il a été décidé, à la fin du stage d’expérimenter un bulletin d’un nouveau type sur trois classes de sixième. Dans ce bulletin, de format A3, apparaissent quatre rubriques en face de chaque matière : Mémoriser (être capable de restituer des connaissances), Appliquer (être capable d’appliquer une technique, une consigne, une méthode), Réinvestir (être capable d’utiliser ses connaissances dans un contexte nouveau), Oral.

Ce mode d’évaluation n’exclut pas les notes mais les rend plus explicites, amenant les enseignants à plus de cohérence et de clarté dans leurs objectifs, leurs exigences et leurs critères d’évaluation. Il leur a permis de replacer l’évaluation dans les apprentissages en lui redonnant sa fonction de repère dans les étapes de progression, d’une part, et dans les solutions de remédiation, d’autre part.

Le dialogue avec les parents s’est retrouvé enrichi, notamment au moment de la remise en mains propres du bulletin. Celui-ci leur permet de comprendre comment et en quoi ils peuvent aider leur enfant et sert souvent à tracer une ébauche pour son orientation future."

Consulter l’écrit original de l’équipe sur le site académique : http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/vip/PAI4/PAI4_champ_4_BI.htm


Site Eduscol, Dossier