Haut-Rhin : Signature de conventions de partenariat en faveur du bilinguisme

dimanche 10 février 2008
 Laure PESKINE

Trois conventions de partenariat en faveur du bilinguisme ont été signées le 6 février 2008 par le Président du Conseil Général du Haut-Rhin Charles Buttner, le Vice-Président Délégué du Comité Fédéral des associations pour la langue régionale en Alsace Gérard Cronenberger, le Directeur du Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) François Rodes et le Président de l’association de l’Ecomusée d’Alsace Jacques Rumbler. Ces conventions visent à développer la voie bilingue et l’histoire de la langue régionale.

Réalisation d’une exposition permanente

Une exposition permanente sera organisée fin 2008 à l’Ecomusée d’Alsace. Membres de sociétés d’histoire, professeurs d’allemand, spécialistes du dialecte... travailleront à la traduction de nombreux documents. Une exposition qui s’élève à 428 750 euros avec une participation de 343 000 euros du Conseil Général du Haut-Rhin.

Signalétique bilingue

Il est par ailleurs prévu de donner aux futures plaques des rues de l’Ecomusée une dimension biculturelle. Appellations en langue française, mais aussi en Hochdeutsch, en Elsasserditsch, en judéo-alsacien... autant d’intitulés pour évoquer l’histoire de l’Alsace, le rôle-clé des dialectes ainsi que la diversité des populations. Le Conseil Général apportera à l’Ecomusée une subvention d’investissement de 33 000 euros sur un coût total de 41 250 euros.

Publication de documents

Le CRDP d’Alsace travaillera à la publication d’ouvrages sur l’histoire de la langue à destination des collèges, des lycées et des universités. Un coffret de deux DVD présentera l’histoire et l’avenir du dialecte. Le Conseil Général versera au CRDP d’Alsace une enveloppe de 155 462 euros (coût total 192 608 euros).

Parallèlement à ces actions, le Conseil Général, avec l’accord de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) informera les parents d’enfants de 3 ans d’un cursus d’enseignement précoce des langues vivantes.

Le préambule de la convention quadripartite 2007/2013 prévoit que la politique des langues vivantes en Alsace s’appuie « sur l’apprentissage précoce de la langue régionale d ’Alsace sous ses deux formes, dialectale et allemand standard ».
Cette politique vise à exploiter au bénéfice des jeunes Alsaciens les atouts spécifiques du patrimoine linguistique et culturel » de la région.
Deux dispositifs sont offerts « la voie bilingue paritaire » ou « la voie de l’enseignement extensif ». Il convient ainsi de « valoriser la langue et la culture régionales dans la formation des élèves tout au long de leur parcours éducatif ».
Afin de conforter l’action conduite en matière d’enseignement, une politique active d’accompagnement apparaît nécessaire dans le Haut-Rhin, dont le dynamisme en ce domaine est reconnu par les familles mais où le recul de la langue régionale est important.

Lire le dossier de presse.

Trois conventions de partenariat

Gros plan sur l’Education bilingue