« Un spectre hante le monde de l’édition » : un article de Jean-Pierre Archambault sur le site de l’EPI

mercredi 19 décembre 2007
 Laure PESKINE

Le développement d’Internet porte en lui-même la croissance ininterrompue de l’offre de ressources pédagogiques en ligne. Combiné à la banalisation des outils de production numérique, il a fait entrer durablement le monde de l’édition scolaire dans une période de turbulences. En effet, l’émergence en nombre d’auteurs-utilisateurs enseignants modifie le paysage éditorial. L’immatériel, caractérisé par des coûts fixes importants et des coûts marginaux de production et de diffusion d’un exemplaire supplémentaire qui tendent vers zéro, appelle de nouveaux modèles économiques. L’information et la connaissance sont des biens non-rivaux et non exclusifs, qui s’enrichissent quand on les utilise, et ils ne sauraient relever des modalités de propriété intellectuelle issues de la société industrielle. Un spectre hante l’univers de l’édition... le libre, son approche et ses licences transférables pour une part à d’autres biens immatériels que les logiciels. À l’heure du numérique, l’éditeur doit redéfinir son rôle et sa légitimité. Il doit notamment songer à coopérer avec les communautés d’enseignants souvent adoptent la démarche du libre et ses réponses originales en matière de droit d’auteur. Allons visiter quelques-unes de ces communautés.

Lire la suite de l’article sur le site de l’EPI

Jean-Pierre Archambault est Chargé de mission veille technologique au CNDP-CRDP de Paris

L’EPI est l’Association Enseignement Public & Informatique


EPI