Le breton : une langue en questions, un ouvrage de Fanch Broudic, éd. Emgleo Breizh

vendredi 29 février 2008
 Marie-Jeanne VERNY

Le breton : une langue en questions. Fanch Broudic, éd. Emgleo Breizh, aux éditions Emgleo Breiz (diffusion : Coop Breizh). Disponible en librairie ou auprès de : emgleo.breiz@wanadoo.fr - Fañch Broudic : Site perso : www.langue-bretonne.com

Présentation

Que représente la langue bretonne pour ceux qui la parlent, et pour les autres ? Au début du XXe siècle, tout comme aujourd’hui, cette langue fait débat. A Paris, le journal La Lanterne proclame qu’il faut empêcher les Bretons de déblatérer en un tel charabia. En Bretagne même, les points de vue sont divergents. A gauche, Emile Masson est le premier à réclamer l’enseignement du breton. Par contre, le républicain Yves Lefebvre ne pense pas qu’on puisse en retarder la disparition. Roparz Hemon exprime quant à lui des positions nationalistes et conservatrices.
Aujourd’hui, les Bretons sont largement favorables au breton. Mais les sondages de l’institut TMO-Régions révèlent que seuls 2% estiment indispensable de le savoir et 41% que c’est utile. Pour les autres, il n’a pas beaucoup d’intérêt ou ne sert à rien.
De fait, le breton se parle beaucoup moins. Il ne s’emploie presque plus lors des campagnes électorales. Pendant longtemps, les femmes ont montré un plus fort attachement à la langue : si elles ont ensuite opté plus rapidement que les hommes pour le français, c’est que cela a représenté pour elle une véritable libération.
Est-ce aussi parce qu’il était interdit de cracher par terre et de parler breton à l’école ? Tout le monde en est convaincu : le problème est qu’il est impossible de retrouver l’original de cette affiche. Par contre, le symbole - cet objet qu’on accrochait au cou des enfants surpris à parler le breton - a été en usage dans les écoles de Basse-Bretagne pendant 130 ans, depuis les années 1830 jusque vers 1960. Les bretonnants eux-mêmes ont polémiqué entre eux sur l’intérêt qu’il y avait ou non à l’utiliser pour inciter les petits bretonnants à parler le français en dehors de la classe.
Le breton, une langue en questions : onze études documentées sur une langue dont tout le monde parle et une approche inédite. Un ouvrage de rigueur et de passion, au carrefour de l’histoire et de la sociolinguistique.