"Alsace : deux langues sur le papier", un article de CaféBabel du 27 février 2008

samedi 1er mars 2008
 Laure PESKINE

Le bilinguisme des documents électoraux, rédigés en allemand et en français, vient d’être remis en question en Alsace et Moselle. Le débat fait rage.

Pendant la campagne présidentielle de 2007, en Alsace et Moselle, la profession de foi de Nicolas Sarkozy disait « Gemeinsam wird alles möglich », « Ensemble tout devient possible ». Sur celle de Ségolène Royal : « La France Présidente : Der Wechsel », le « changement ». Un traitement de faveur... difficile à justifier dans une France en recherche d’unité et de cohérence dans son identité nationale.

Quelques lignes dans un encadré, à la page 14 d’un document officiel publié en décembre 2007, a réglé en toute discrétion ce problème : « Dans les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin et dans 19 cantons de la Moselle, la possibilité de joindre à une circulaire en français, une seconde circulaire en allemand, est supprimée à compter du 1er janvier 2008. » Des mots qui n’ont pas manqué de mettre le feu aux poudres d’une région très attachée à son bilinguisme.

Lire la suite sur CaféBabel


Cafébabel

51/132
132/132
35/132
20/132
7/132
13/132
12/132
68/132
9/132
14/132
12/132
25/132
32/132
7/132
19/132
10/132
7/132
7/132
21/132
43/132
23/132
22/132
7/132
8/132
17/132
8/132
8/132
32/132
15/132
30/132
23/132
11/132
9/132
14/132
16/132
19/132
22/132
8/132
15/132
10/132
8/132
16/132
54/132
20/132
10/132
19/132
7/132
10/132

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

JPEG - 40.8 ko
Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE