"Alsace : deux langues sur le papier", un article de CaféBabel du 27 février 2008

samedi 1er mars 2008
 Laure PESKINE

Le bilinguisme des documents électoraux, rédigés en allemand et en français, vient d’être remis en question en Alsace et Moselle. Le débat fait rage.

Pendant la campagne présidentielle de 2007, en Alsace et Moselle, la profession de foi de Nicolas Sarkozy disait « Gemeinsam wird alles möglich », « Ensemble tout devient possible ». Sur celle de Ségolène Royal : « La France Présidente : Der Wechsel », le « changement ». Un traitement de faveur... difficile à justifier dans une France en recherche d’unité et de cohérence dans son identité nationale.

Quelques lignes dans un encadré, à la page 14 d’un document officiel publié en décembre 2007, a réglé en toute discrétion ce problème : « Dans les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin et dans 19 cantons de la Moselle, la possibilité de joindre à une circulaire en français, une seconde circulaire en allemand, est supprimée à compter du 1er janvier 2008. » Des mots qui n’ont pas manqué de mettre le feu aux poudres d’une région très attachée à son bilinguisme.

Lire la suite sur CaféBabel


Cafébabel