"L’enseignement-apprentissage des langues : un agir ensemble qui s’affirme", un article de Maria-Alice MÉDIONI, du GFEN, pour APLV-LanguesModernes.org

GFEN, Groupe Français d’Education Nouvelle
vendredi 23 janvier 2009

L’objet de cet article est de présenter le travail du Secteur Langues du GFEN et ce qu’il peut apporter à la réflexion sur la question des langues, aujourd’hui, au moment où le monde de l’enseignement des langues se trouve confronté à un bouleversement de taille, avec l’irruption sur le plan institutionnel d’une entrée dans la langue par l’agir social. Il s’agit maintenant de concevoir l’apprentissage de la langue à travers des situations qui obligent à agir ensemble, mais de façon différente. Notre expérience, notre histoire, les outils que nous avons construits ensemble au sein du GFEN , et plus particulièrement au sein du Secteur Langues, peuvent contribuer, me semble-t-il, à éclairer la réflexion et à ouvrir des pistes quant à la question de l’agir dans l’apprentissage d’une langue.

Mots clés : GFEN, perspective actionnelle, agir social, tâche, motivation

Sommaire

Introduction
1. Apprendre c’est agir
1.1. L’évolution historique des méthodologies en langues
1.2. La question de l’activité
1.3. Le socioconstructivisme
2. L’agir en langue
2.1. De la motivation à la mobilisation
2.2. De la tâche à l’activité intellectuelle
2.3. Pour un cadre de travail permettant l’agir en langues
3. Agir ensemble
3.1. Le groupe comme ressource
3.2. La co-construction… pour les enseignants aussi
3.3. Vers une " didactique complexe "
Conclusion
Annexes

PDF - 253.6 ko

L’APLV remercie Maria-Alice Médioni de sa participation, avec cet article, à la réflexion engagée sur APLV-LanguesModernes.org concernant la mise en œuvre de la "perspective actionnelle" dans l’enseignement des langues.


Navigation

Articles de la rubrique