« Le lycée du libre choix », un article-bilan sur l’organisation des lycées finlandais, par Taina Tervonen, sur le site info-finlande.fr

Le point, 10 ans plus tard, sur la réforme qui avait supprimé en 1994 les classes d’âge dans les lycées finlandais.
vendredi 13 février 2009
 Christian PUREN

Depuis 1994, les classes d’âge ont été supprimées dans les lycées finlandais. Les élèves suivent aujourd’hui un programme d’études personnalisé, selon leurs intérêts et à leur rythme. Le système donne une plus grande liberté aux élèves et aux établissements, mais cache des écueils que l’on a tardé à prendre en compte. Reportage au lycée d’Espoonlahti.

Extraits

Grande liberté
"Les élèves et les enseignants sont bien rôdés au système : la division de l’année scolaire du lycée en périodes date de 1982, et la suppression des classes d’âge de 1994. Chaque élève suit désormais un parcours personnalisé, selon ses choix propres et son rythme personnel.
« L’idée de base de ce système, c’est d’éviter les redoublements », nous explique le proviseur Juhani Turjanmaa qui dirige le lycée depuis 30 ans.
« Une mauvaise note en anglais ne vient pas perturber le reste des matières, il suffira juste de repasser l’examen à un moment ou un autre. »"

Un parcours personnalisé pour les élèves…

"Plus de classes donc, mais des « groupes d’orientation ». Ceux-ci sont dirigés par un enseignant responsable qui assure des rencontres hebdomadaires pour régler les problèmes du quotidien.
Les études se divisent en cours de 38 heures, regroupés par cours obligatoires, cours de perfectionnement et cours d’application. Pour chaque matière, un nombre de cours obligatoires et de cours approfondis est déterminé au niveau national. Libre ensuite à chaque établissement d’en proposer plus. Le contenu des cours d’application est également déterminé au niveau de chaque établissement.
Pour avoir son diplôme de fin d’études, l’élève devra passer au moins 75 cours, dont 47-51 cours obligatoires (en fonction de ses choix en mathématiques) et au moins 10 cours approfondis. La marge de manœuvre est donc relativement large. Par exemple, un élève pourra étudier plutôt la biologie, choisir plusieurs langues étrangères ou s’orienter vers les maths et la physique – ou combiner toutes ces possibilités. L’élève déterminera lui-même la cadence de ses études et pourra étaler ses épreuves de baccalauréat sur plusieurs sessions. Selon les statistiques nationales, 1% des élèves ayant débuté le lycée en 1995 ont effectué leur 75 cours minimales en deux ans et 10% se sont accordé quatre ans ou plus."

Une plus grande indépendance pour les établissements

"Selon une étude menée dans les lycées de Helsinki entre 1999 et 2003 par Jouko Mehtäläinen, chercheur en sciences de l’éducation, 25 % des élèves ont passé plus de trois ans au lycée. Les raisons évoquées sont diverses : des loisirs ou un travail qui prennent du temps, peu de motivation, difficultés d’apprentissage, problèmes personnels – mais aussi : un grand nombre de cours.
« Il n’y a pas que les mauvais élèves qui restent quatre ans. Il y a aussi de ceux qui veulent profiter un maximum des possibilités offertes par le lycée, par exemple en cumulant plusieurs langues étrangères », fait remarquer Kaarina Malme, professeur de français à Espoonlahti.
Le lycée propose en effet des cours de suédois, d’anglais, de français, de russe, d’espagnol et d’allemand, ainsi que des cours d’introduction au latin, au japonais et à l’italien. Car la liberté de choix concerne non seulement les élèves mais aussi l’établissement qui, à travers notamment les cours appliqués, peut proposer plusieurs orientations différentes : sciences naturelles, langues, musique, communication, maths…"

L’article présente à la suite "les avantages et les revers" de cette organisation.

Lire cet article publié le 3 mai 2004 sur le site info-finlande.fr

On trouvera en bas de cet article des liens en particulier vers :
* des informations sur l’enseignement du français dans les écoles finlandaises (en français et en finnois) ;
* une présentation générale de l’enseignement en Finlande et enseignement au lycée, sur le site de la Direction générale de l’enseignement (en finnois, en suédois et en anglais).


info-finlande.fr