Les enquêtes de sécurité sur les Britanniques qui s’occupent d’enfants auront-elles des conséquences sur les échanges linguistiques ?

vendredi 18 septembre 2009
 Laure PESKINE

Le plan Vetting and Barring Scheme (enquête de sécurité et exclusion) mis en place par Independent Safeguarding Authority (ISA), agence gouvernementale créée en 2006 suite au rapport Bichard, lequel fut sollicité après les meurtres de Soham qui secouèrent la Grande Bretagne en 2002, inquiète nos collègues Britanniques qui craignent de voir surgir des difficultés et ralentissements dans les échanges linguistiques.

Cet "extrait de casier judiciaire" que devra fournir toute personne s’occupant d’enfants sera payant pour les personnes rémunérées et gratuits pour les volontaires. Les parents des élèves participant à un échange sont bien sûr considérés comme des volontaires. Mais on peut quand même craindre que certaines familles refusent de fournir l’attestation demandée pour diverses raisons qui n’ont aucun lien avec la sécurité des enfants.

Le directeur d’une école secondaire, inquiet des répercussions que pourrait avoir ce plan sur les échanges, a saisi le Secrétaire d’État à l’Éducation, Ed Balls dont il attend une réponse.

ALL (Association for Language Learning) pour sa part a interrogé le Ministère de l’éducation et publie la réponse sur son site :.

Sitographie sur le sujet :

- Site de l’ISA
- ISA prepares for October’s strengthened Safeguarding role
- Independent Safeguarding Authority: a new vetting and barring system : une analyse (octobre 2008) sur le site de Teaching Expertise.
- Is the vetting of millions of people a proportionate response to the murder of two children ? : un article sur le site de UK Liberty ("a blog on issues relating to liberty in the UK")
- Child protection: Independent Safeguarding Authority surrounded by confusion and controversy : un article (14 août 2009) du TES.
- The perfect host?, un article du Guardian.