FLE : « Les arts sous l’Empire », un dossier L@ngues_en_ligne du CNDP

lundi 17 mai 2010
 Laure PESKINE

Le CNDP propose sur son site, dans un complément au TDC n° 996 du 15 mai 2010 , et TDC école n°58 dans la collection l@ngues_en_ligne : « Les arts sous l’Empire, un dossier accompagné de fiches d’activités pédagogiques en français pour les niveaux primaire, collège et lycée.

Présentation du dossier

Si Napoléon n’avait, semble-t-il, que peu de goût personnel pour les arts, il a très vite compris le parti politique qu’il pouvait en tirer. Souverain tout-puissant, il commande aux peintres et sculpteurs contemporains ainsi qu’aux grandes manufactures des œuvres et des objets destinés à illustrer la gloire de son règne, mais aussi la grandeur de l’art et de l’artisanat français. Cette période connaît donc un réel rayonnement artistique, caractérisé notamment, dans tous les domaines, par l’émergence d’une esthétique très unifiée : le style Empire.

Primaire / A1

Portraits de Napoléon

Dans cette séquence pédagogique, les arts sous l’Empire sont abordés à partir de différents portraits de Napoléon. On révise le lexique de la description du corps et des costumes à travers les différentes représentations. La description des tableaux est l’occasion de replacer les œuvres artistiques dans leur contexte historique. L’art est ici au service de l’Empire.

Collège / A2-B1

Le Sacre de Napoléon de David

Le sacre de Napoléon de J.-L. David, œuvre majeure du patrimoine artistique français et mondial, est à la fois un témoignage, une peinture officielle et une mise en scène. Dans cette séquence pédagogique, on découvre d’abord le contexte historique (ce que je connais), puis la description du tableau (ce que je vois) et enfin on aborde une analyse plus critique (ce que je comprends).

Lycée / B1 - B2

Batailles et monuments napoléoniens

Dans cette séquence pédagogique, nous abordons en trois étapes l’utilisation des arts à des fins politiques. Dans la première étape, nous travaillons à l’élaboration d’une frise chronologique, puis lors de la deuxième étape nous sommes amenés à analyser quelques tableaux de célèbres batailles napoléoniennes et à s’interroger sur l’image transmise au public. Dans la dernière étape, nous étudions les monuments parisiens construits par Napoléon. Il s’agit de présenter, de manière individuelle ou par groupe, un exposé sur ces monuments, en les resituant sur un plan de Paris.