In un placete de La Mancha of which nombre no quiero remembrearme...

vendredi 2 octobre 2009
 Antoine GALINDO

Le quotidien espagnol El Mundo du 18 septembre 2009 consacre un article à la diffusion du spanglish aux États-Unis. Cet article renvoie à la traduction du premier chapitre que le très controversé Ilán Stavans propose du célèbre roman de Miguel de Cervantes.

"In un placete de La Mancha of which nombre no quiero remembrearme, vivía, not so long ago, uno de esos gentlemen who always tienen una lanza in the rack, una buckler antigua, a skinny caballo y un grayhound para el chase. A cazuela with más beef than mutón, carne choppeada para la dinner, un omelet pa’ los Sábados, lentil pa’ los Viernes, y algún pigeon como delicacy especial pa’ los Domingos, consumían tres cuarers de su income." Lire la suite sur Cuadernos Cervantes

Sur le spanglish, voir aussi :

Un article d’Ilan Stavans paru dans le numéro d’août 2007 de eJournal USA Dynamic English : « Spanglish : Speaking la Lengua Loca ».

Une interview filmée de l’écrivain américain d’origine dominicaine Junot Díaz aui expose sa vision du spanglish :
« le spanglish n’est pas une langue stable »


First Parte, Chapter Uno