Fêter la francophonie… en arabe et en anglais, Courrier International du 7 octobre 2009

mardi 13 octobre 2009
 Laure PESKINE

Malgré les milliers de billets gratuits et une cérémonie d’ouverture “merveilleuse”, les Jeux de la francophonie de Beyrouth n’ont pas attiré la foule. La faute à la France elle-même, qui semble se désintéresser de son héritage linguistique.

C’est une grosse claque que la francophonie vient de recevoir au Liban. Une claque d’autant plus douloureuse que ce pays est considéré comme le haut lieu de la langue française au Moyen-Orient.

Lire la suite de l’article sur Courrier International