Pourquoi les Français sont-ils nuls en langues ? - l’APLV interviewée pour le magazine d’orientation d’orientation "Imagine ton futur" de décembre 2009

vendredi 4 décembre 2009
 Laure PESKINE

Nous serions moins bons élèves que nos voisins en apprentissage des langues. Vrai ou faux ? À défaut de réponse tranchée, nous avons des efforts à faire, c’est sûr ! Mais tout est une question de culture… Et de moyens.

Pour Laure Peskine il faut différencier la pratique des langues en général de l’anglais. L’anglais est pour un Français l’une des langues les plus difficiles à apprendre, à cause d’un système de sons et d’accents toniques très éloigné du français. [ ... ]

Pour Pierre Frath, apprendre une langue, c’est comme construire une maison : sans fondations, rien ne tient. Il faudrait augmenter l’horaire en langues au collège et au lycée au lieu de le réduire, ainsi que le nombre de langues proposées. [ ... ]

Pour François Monnanteuil, doyen du groupe des Langues à l’Inspection générale de l’Education Nationale, l’intérêt de notre société pour l’apprentissage des langues vivantes est assez récent. [...] Quand notre langue n’est pas parlée ailleurs, on est bien obligé d’apprendre d’autres langues ![ ... ]

Lire l’article en ligne (p. 10 et 11)

Et sur le blog de Imagine ton Futur : http://blogdelorientation.com/2009/12/pourquoi-les-francais-sont-ils-nuls-en-langues/