Le gouvernement britannique modifie le "vetting and barring scheme"

mercredi 16 décembre 2009
 Laure PESKINE

Nous vous présentions en septembre dernier le Vetting and barring scheme :
Les enquêtes de sécurité sur les Britanniques qui s’occupent d’enfants auront-elles des conséquences sur les échanges linguistiques ?

Le Secrétaire d’État à l’Éducation, Ed Balls, a sensiblement revu sa position et le nombre de personnes devant produire ce certificat a été revu à la baisse. En particulier en seront exempts les parents qui accueillent les enfants lors d’un échange, si la période d’accueil est inférieure à 28 jours et si les parents des enfants accueillis assument la responsabilité du choix de la famille.

Les enseignants français qui organisent des échanges avec la Grande-Bretagne devront-ils demander aux parents de leurs élèves de choisir eux-mêmes les familles qui accueilleront leurs enfants (nous avons du mal à l’imaginer !), envisageront-ils de faire signer une décharge aux parents de leurs élèves stipulant que, en tant que parents, ils assument le choix de la famille anglaise, choix qui, en fait aura était fait par les enseignants français et/ou britanniques ?

Ou bien tout simplement les enseignants britanniques devront-ils tout de même demander aux parents de leurs élèves de fournir ce fameux "certificat de bonne conduite" ?

C’est ce que laisse entendre l’association des professeurs de langues vivantes
All (Association for Language Learning) :

While many schools have excellent arrangements in place for ensuring that people who look after exchange children are suitable, it is not always easy for any organisation to identify an unsuitable individual. Given the nature of the activity and the potential vulnerability of the child, it is right that safeguards are put in place. The child is in a foreign country staying with people they don’t know and, unlike other trips, they are not directly supervised by a teacher while they are with the host family.

ALL ajoute que le DSCF (Department for Children, Schools and Families) fournira de plus amples informations début 2010.

À lire :

Les réponses d’Ed Ball, le Secrétaire d’État à l’Éducation, sur le site parlementaire Britannique : Written answers and statements, 14 December 2009

Sur BBC news (13/12/2009) : Schools criminal records checks system to be diluted

Sur The Telegraph (14/12/2009) : Ed Balls pressured to rethink children’s vetting scheme in wake of U-turn

Sur le The Guardian (13/12/2009) : U-turn over sex-crime vetting of class helpers Government bows to public pressure and drops laws that would have forced parents to prove they are not paedophiles

Le point de vue de Steve Smith, professeur de français à Ripon Grammar School, sur son blog

La mise en application de la nouvelle version du vetting and barring scheme, déjà retardée une première fois, est annoncée maintenant pour novembre 2010.