Le droit de traduire, entretien avec François Ost

vendredi 18 décembre 2009
 Laure PESKINE

François Ost est un juriste qui prend fait et cause pour la traduction : non seulement parce que le droit est une activité qui consiste à comparer des langages de diverses natures, mais aussi parce que les nations européennes, et les sciences en particulier, ont besoin de s’abreuver au multilinguisme et de s’affranchir du mythe récurrent et déloyal de la langue unique.

François Ost, qui a publié récemment Le multilinguisme est un humanisme répond aux questions d’Ariel Suhamy sur le site La vie des idées.

- Comment un juriste en vient-il à s’intéresser à la traduction ?
- La traduction, une question politique ?
- Quelle est la part de l’anglais dans l’usage et la diffusion des sciences ?

Écouter les réponses de François Ost sur La vie des idées.