Nouvelles maquettes des concours de recrutement de professeurs au J.O. du 6-01-2010 - CRPE

vendredi 15 janvier 2010
 Laure PESKINE

Alors que l’enseignement d’une langue vivante est désormais obligatoire à partir du CE1 la nouvelle maquette du concours de recrutement des professeurs des écoles ne prévoit aucune vérification des compétences en langue vivante étrangère.
Ceci semble incompréhensible.

Les épreuves du concours externe, du second concours interne et du troisième concours comportent deux épreuves écrites d’admissibilité (français et histoire géographie et instruction civique et morale, d’une part, et en mathématiques et sciences expérimentales et technologie, d’autre part) et deux épreuves orales d’admission ( Présentation de la préparation d’une séquence d’enseignement en mathématiques et interrogation, au choix du candidat, sur les arts visuels, la musique ou l’éducation physique et sportive et interrogation sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat et de façon éthique et responsable »). Elles sont affectées du coefficient 3.

Seul le concours spécial (externe et interne) comporte une épreuve d’admissibilité et d’admission en langue régionale.

Commentaire de Joëlle Aden, MC, HDR, à l’IUFM de Créteil

En ne donnant pas de place aux LV dans le concours, on fait comme s’il allait de soi que les étudiants étaient compétents dans une langue vivante et nous devrions dire dans une langue-culture, ce qui est loin d’être le cas pour une majorité d’entre-eux, notamment à l’oral. Et quand bien même les étudiants seraient-ils tous très compétents dans une langue-culture, il leur faut encore construire tout un parcours pour découvrir que les langues, qui sont des marques d’identité, ne peuvent pas s’enseigner avec les techniques de collège auprès d’enfants dont le développement psycho-cognitif est très différent d’élèves du secondaire : leur autonomie affective et sociale est en construction et ils n’accèdent pas de la même façon à l’abstraction.
Les enseignants et formateurs s’étaient déjà insurgé contre la disparition de la partie didactique de l’épreuve de langue au concours de recrutement des professeur des écoles. En effet, elle permettait une première sensibilisation à une question complexe. Cet oubli involontaire ou délibéré a de quoi inquiéter.

PDF - 118.2 ko
Texte de l’arrếté fixant les modalités d’organisation du concours

Lire sur le site du Café Pédagogique l’analyse de Jean-Louis Auduc, directeur du premier degré de l’IUFM de Créteil.

Concours : Deux années pour en arriver là !

L’anglais à l’école élémentaire, par Jean-Paul Narcy-Combes, Claire TARDIEU, Jean-Claude LE BIHAN, Joëlle ADEN, Dominique DELASALLE, Paul LARREYA, Françoise RABY


Arrêté du 28 décembre 2009 fixant les modalités d’organisation du concours sur le site de légifrance