Les inspecteurs de l’Education Nationale : Un grand corps malade - une tribune de Pierre Frackowiak sur le Café Pédagogique

vendredi 12 février 2010
 Laure PESKINE

"La situation s’est gravement détériorée. L’image du corps [des inspecteurs], son impact, sa crédibilité sont devenus si faibles que bien des spécialistes s’interrogent sur son avenir". Dans une tribune donnée au Café, Pierre Frackowiak, inspecteur honoraire, dresse le constat alarmant de la dégradation constante et comme irréversible de l’image du corps des inspecteurs de l’Education Nationale.

Pris d’une sorte d’auto-aveuglement sur les réformes qu’il a acceptées, accompagnées et parfois subies, le corps des inspecteurs semble capable d’avaler goulûment toutes les couleuvres. "Il n’est pas une rencontre avec des enseignants où l’on ne décrive des comportements qui sont considérés comme choquants, déshumanisés et contre productifs". Est-ce l’hallali ?

Lire la tribune de Pierre Frackowiak sur le site du Café Pédagogique.