Rapport sur le développement du numérique dans l’enseignement scolaire

lundi 15 février 2010
 Laure PESKINE

Jean-Michel Fourgous, député (UMP) des Yvelines et maire d’Elancourt a remis le lundi 15 février, un rapport sur la promotion des nouvelles technologies à l’école.

La Finlande qui est un des pays les mieux équipés en outils numériques et où 100% de ses enseignants sont formés à leur usage pédagogique se caractérise aussi par d’excellents résultats scolaires.

La France accuse du retard pour ce qui est
- de l’équipement, par exemple en novembre 2009, alors que le taux d’équipement moyen des classes dans le monde est de 7%, il est de 78% pour la Grande-Bretagne, pays le plus équipé, la France se plaçant en-dessous de la moyenne mondiale, en antépénultième position avec un équipement de 6% des classes.
- de l’utilisation des Tice en cours par les enseignants.

Pourtant, indique le rapport, les expérimentations sont nombreuses et celles qui ont été suivies puis évaluées, montrent de très bons résultats. Mais les problèmes de maintenance et de formation représentent des freins importants.

Malgré une offre institutionnelle et privée foisonnante, les études montrent que les enseignants utilisent peu les ressources mises à leur disposition et notamment très peu celles émanant du secteur privé. Ces données posent la question de la sélection des ressources et de l’accompagnement des enseignants dans l’utilisation de ces ressources. Depuis la mise en place de la LOLF, les crédits dédiés aux ressources ne sont plus fléchés, ce qui freine les achats. Enfin, si chacun s’accorde à penser que les enseignants du XXIe siècle devraient pouvoir trouver sur la toile toute la documentation qu’ils seraient en droit d’utiliser dans le cadre de leur enseignement, les droits d’auteur les en empêchent. La mise en place d’une exception pédagogique, déjà présente dans différents pays, s’impose donc.

Le rapport Fourgous propose 12 priorités 70 mesures pour réussir l’école numérique en 2012.

Parmi ces 70 mesures nous avons relevé :
- une meilleure formation des enseignants en affectant 20 % des crédits formation de l’Éducation nationale pour former à l’utilisation des outils et aux fonctionnalités du numérique - la création dans chaque établissement de la fonction d’un « chargé de mission au développement des services numériques » qui soit rémunéré.
- l’accompagnement des communautés d’enseignants déjà existantes sur le web pour développer les échanges entre pairs.
- la généralisation des manuels numériques à la rentrée 2012
- favoriser le développement de ressources « libres » et la mise à disposition de ressources non payantes.
- développer les espaces numériques de travail (ENT)
- généraliser la baladodiffusion et de la visioconférence pour "favoriser la pratique orale des langues en cohérence avec les objectifs du Socle commun, du brevet informatique et internet (B2i) et du cadre européen commun de référence des langues (CECRL)."

Télécharger le rapport sur le site Réussir l’école numérique

L’analyse du Café Pédagogique