Les Langues Modernes 1/2010 : « Concevoir un manuel de langue »

mercredi 17 mars 2010

Numéro coordonné par Annie Semal-Lebleu

« Éditorial » par Bernard Delahousse et Marie-Pascale Hamez [Revue, et site en accès libre]
« La note du Président » par Jean-Yves Petitgirard [Revue, et site en accès libre]
« Clin dʼœil » par Benoît Cliquet [Revue, et site en accès libre]

« Introduction : Concevoir un manuel de langue » par Annie Semal-Lebleu

« Sans frontières ou l’approche communicative à l’épreuve de l’éclectisme » par M. Verdelhan-Bourgade

[Revue]
Résumé
La méthode Sans frontières, parue en 1982 chez CLE international, est une des premières méthodes de l’approche communicative. A partir de l’analyse de la situation méthodologique dans la période 1979-1982, qui correspond grosso modo à l’élaboration du manuel, on présentera les divers enjeux liés à la conception et la réalisation de la méthode Sans Frontières. En découlent les choix des auteurs et de l’équipe éditoriale, en matière linguistique, langagière, culturelle et méthodologique. L’éclectisme revendiqué de Sans Frontières lui a attiré les foudres de quelques didacticiens mais aussi l’adhésion de beaucoup d’enseignants. On examinera en quoi consistait ce fameux éclectisme dans la méthode en question et en quoi aussi il pouvait être jugé tellement scandaleux, du moins à l’époque.
Ceci conduira à une réflexion en forme de conclusion sur le devenir de l’éclectisme dans les manuels suivants.

Mots clés : Sans frontières, méthodes et manuels, éclectisme, approche communicative.
Keywords : Sans frontières, Courses and Textbooks, Eclecticism, Communicative Approach.

« De la conception d’une aventure en humanités » par Annie-Semal-Lebleu

[Revue]
Résumé
Concevoir un manuel de langue confronte les auteurs et les professionnels de l’édition à de nombreuses sujétions le plus souvent contradictoires. Une multitude de questions se pose à tous face aux innombrables choix à effectuer quant au contenu et à la forme que l’on donnera à l’ouvrage. Celui-ci se doit d’avoir une structure immédiatement lisible alors même que tous espèrent y voir un reflet holistique de la réalité. Cette tension est corroborée par l’orientation de l’apprentissage par la tâche qui complexifie encore l’organisation à donner à l’ouvrage entre apparente simplicité et authenticité. Et si ces paradoxes étaient eux-mêmes le reflet de la réalité humaine tiraillée entre pensée simplifiante et pensée complexe ! Et si les langues vivantes se constituaient en méthode pour une initiation à de nouvelles humanités !

« Politiques linguistiques et réforme des manuels de langue en Roumanie » par Anca Cosaceanu

[Revue]
Résumé
La chute du communisme en Roumanie a entraîné une réforme profonde du système éducatif, les programmes et manuels de langue n’y faisant pas exception. Cet article se veut le témoignage d’un participant direct à ce processus dont il pointe les principaux défis, liés d’une part au contexte politique et éducatif – nécessité de travailler dans l’urgence, contraintes financières – et d’autre part, à l’adoption d’un programme communicatif : place et statut de la grammaire et de la langue maternelle, articulation contenus linguistiques / contenus pragmatiques, usages du document authentique. La question qui se pose actuellement est comment réformer la réforme tout en préservant le statut du manuel comme outil à fonctions et usages multiples, en classe et en dehors de la classe.

Mots-clés  : didactique des langues, élaboration de manuels.
Key words  : foreign language teaching and learning, textbook development.

« Le manuel numérique » par Élisabeth Lansel

[Revue]
Résumé
L’article retrace dans un premier temps les prémices du manuel numérique qui est encore très jeune. Puis, avant d’aborder une réflexion sur les possibilités et les limites du manuel numérique, on précisera les conditions matérielles nécessaires à son utilisation et on détaillera les outils mis à disposition. L’article s’achève par une succession d’interrogations sur le développement futur du manuel numérique.

Mots-clés  : manuel ; numérisé ; numérique ; multimédia ; TICE
Keywords  : book ; digitized ; digital technology ; multimedia ; ICT in Education

« Les manuels d’espagnol et le changement » par Pascal Lenoir

[Revue]
Résumé
Après avoir durant plusieurs décennies privilégié un enseignement fondé sur l’étude de supports issus du patrimoine culturel hispanique, la didactique de l’espagnol en France est à la recherche d’un nouvel équilibre face à la nouvelle donne créée par les programmes de langues actuellement en vigueur en France, désormais explicitement adossés au CECRL. L’équipe de conception d’un manuel est amenée à conjuguer plusieurs logiques d’utilisation : celle de l’enseignant, celle de l’élève, en classe et chez soi. En outre, ce type de matériel didactique prend place dans un marché hautement concurrentiel et très porteur. Sans être trop innovant ni trop classique, l’ouvrage doit de toutes façons être conçu en conformité aux programmes officiels. La situation des concepteurs de manuels de langue est donc toujours délicate, d’autant plus que cet enseignement connaît en France de substantielles évolutions.

« Concevoir un manuel de russe pour une communication professionnelle » par Alla Mazourskaïa-Portet

[Revue]
Résumé
Le problème des manuels de langue concerne tous ceux qui désirent avoir un matériel pédagogique répondant aux besoins de publics différents et permettant de rendre le processus d’enseignement/apprentissage plus efficace. L’élaboration d’un tel matériel et son utilisation en classe de langue donnent la possibilité d’améliorer ce processus, de répondre aux attentes des apprenants et de fournir aux professeurs les manuels qui leur manquent parfois. L’étude des besoins d’un public spécifique et exigeant impose la création d’un matériel nouveau. C’est le cas des cours de russe à de futurs ingénieurs de l’École supérieure des Mines d’Alès. Les étudiants, outre l’anglais obligatoire, apprennent des langues étrangères afin de les utiliser dans leur vie professionnelle, pour un stage de fin d’études à l’étranger, et pour communiquer avec leurs futurs partenaires et collègues étrangers. L’apprentissage d’une langue étrangère à fins professionnelles s’inscrit donc dans le cadre de l’enseignement/apprentissage d’une langue sur objectifs spécifiques.

« La "grammaire linguistique" au collège : évoluer ou disparaître ? » par Jean-Rémi Lapaire

[Revue]
Résumé
Courtisés par les responsables éditoriaux durant l’âge d’or de la « grammaire linguistique » (1985-2000), les linguistes anglicistes voient aujourd’hui leur influence décliner et la confiance dont ils étaient entourés se muer en défiance. La terminologie et les méthodes d’analyse contextuelle des faits de langue, notamment la « pratique raisonnée », ne se maintiennent que dans des versions édulcorées, tandis qu’émergent des approches moins spéculatives de la grammaire anglaise, censées être plus « communicatives » ou « actionnelles ». Cette mutation brutale n’est pas fortuite et coïncide avec la mise en œuvre des programmes de 2005 et 2007, explicitement adossés au CECRL. Or si les instructions officielles françaises et le CECRL invitent effectivement à mieux articuler la relation entre forme et usage, à souligner davantage l’importance des dimensions pragmatiques et socioculturelles de la grammaire, la minoration de la réflexion sur le fonctionnement syntaxique de la langue témoigne d’une lecture hâtive des textes institutionnels. Nous en fournissons quelques preuves tout en concluant que la nouvelle posture éditoriale doit inviter les théoriciens de la grammaire à évoluer s’il entendent retrouver l’audience et le rôle qu’ils méritent dans le milieu de l’édition scolaire.

« Contraintes et méthodes de conception d’un manuel scolaire européen » par Pierre Escudé

[Revue]
Résumé
Le programme euromania a été déposé par l’IUFM de Toulouse en mars 2005 en vue d’élaborer un manuel européen pour des élèves de huit à onze ans. Il répondait parfaitement aux critères de la Commission Européenne : apprentissage précoce des langues ; apprentissage intégré de langues et de disciplines scolaires ; production d’un manuel mixte (autant d’éditions papier que de langues d’apprentissage et un site web unique, www.euro-mania.eu) ; travail sur le continuum des langues romanes, intégrant notamment le roumain. L’idée était d’intégrer les objectifs langagiers (intercompréhension, conscience méta-langagière), cognitif (l’apprentissage disciplinaire intégré) et politique (déve-loppement d’une conscience européenne) dans un même matériau qui deviendrait alors le premier manuel scolaire européen : euromania. C’est cette expérience qui est analysée dans cet article.

« L’italien pour étudiants universitaires francophones » par Ester Cilento

[Article supplémentaire en accès réservé sur le site]
Résumé
Cet article présente diverses réflexions issues de l’expérience de conception et de rédaction d’un manuel de langue italienne s’adressant à des étudiants universitaires francophones. La plupart des manuels de langue sont généralement conçus pour un public très vaste et hétérogène. Un étudiant universitaire francophone, plus particulièrement s’il est inscrit dans une faculté de lettres, présente par définition un certain intérêt pour les langues et connaît au moins deux systèmes de langue romane différents - le français écrit et le français oral - qui lui permettent d’opérer facilement le passage vers l’italien. Notre manuel est conçu pour répondre de manière adéquate aux intérêts et compétences de ce type d’étudiant, en le responsabilisant et en le rendant plus autonome dans son apprentissage.

Mots-clés  : Intercompréhension entre langues romanes, Approche lexicale, Didactique de l’italien LE, autonomisation de l’étudiant.
Keywords  : Mutual comprehension of Romance languages, Lexical approach, Italian as a foreign language Teaching, student empowerment in teaching.

« L’intégration des textes littéraires dans le projet pédagogique de la revue Midad » par Hilda Mokh et Élisabeth Vauthier

[Article supplémentaire en accès réservé sur le site]
Résumé
La revue Midad (1996-2008) est une publication pédagogique pilotée par l’Inspection d’arabe et destinée aux enseignants de cette langue dans le secondaire. Diffusée sous version papier, puis sous version électronique, elle se définissait à l’origine comme un « magazine d’information et de documentation sur l’arabe et sa didactique ». Son but déclaré consistait à « doter d’outils pédagogiques les langues les moins enseignées et ne disposant pas de manuels d’enseignement » et à « favoriser l’échange d’information et la mise à jour des connaissances en didactique de la discipline ». Elle se voulait donc la réponse à un manque qu’elle considère comblé en 2008 quand la publication est arrêtée.

« Au risque de se perdre : innovation grammaticale et gestion du risque éditorial » par Jean-Rémi Lapaire

[Article supplémentaire en accès réservé sur le site]
Résumé
Lieu d’intégration de créativité individuelle, d’expériences collectives, de contraintes institutionnelles et de pratiques éditoriales, le manuel est la résultante d’un ensemble complexe d’aspirations et de forces. Au travers de la description d’une expérience originale – l’installation d’un dispositif narratif et gestuel, destiné à renouveler les formats explicatifs en grammaire anglaise au collège - nous évoquons les questionnements et les résistances qui, d’amont en aval, accompagnent le travail de conception et d’écriture d’un manuel de langue. Nous nous interrogeons enfin, de manière plus générale, sur l’évolution récente des politiques éditoriales en matière d’innovation.

« Particularités linguistiques et conception du manuel de chinois, « Ni shuo ne ? » » par Arnaud Arslangul & Isabelle Pillet

[Article supplémentaire en accès réservé sur le site]
Résumé
"Ni shuo ne ?" est un manuel de chinois comme il en existe dans les langues européennes depuis des décennies, répondant en tout point à l’habituel cahier des charges des manuels scolaires de langues vivantes. Rien de bien nouveau, donc. Sinon qu’en chinois, un tel manuel n’avait jamais existé. La démarche a été de concevoir un manuel pour un public jeune et occidental, proposant une iconographie riche au service de la communication, accompagné d’un CD audio, de cahiers d’exercices correspondant aux activités du manuel, un guide du professeur et des ressources pédagogiques supplémentaires en ligne.

Comptes rendus de lecture

« La pratique du vocabulaire allemand », de Brigitte Benhamou par Frédéric R. Garnier

[Revue]

« La pratique du vocabulaire anglais », de D. Bonnet-Piron, G. Thoiron, P. Thoiron par Francis Wallet

[Revue]

Livres reçus par Marie Heimburger

C’était il y a... : Shakespeare au lycée : il y a 99 ans dans Les Langues Modernes par Francis Wallet

Vie de lʼassociation : Assemblée Générale 2009 : rapports statutaires


Pour s’abonner aux Langues Modernes

Pour commander le numéro à l’unité.