Éditorial des "Langues Modernes" n° 1/2010, par Bernard Delahousse et Marie-Pascale Hamez, rédacteurs en chef

mercredi 17 mars 2010

Le manuel de langue reste, de nos jours, parmi les multiples ressources mises à la disposition des élèves et des enseignants de langues, « une source de documents diversifiés » et « un outil de référence qui unifie le savoir ». Ainsi Mathieu Guidère, ancien rédacteur en chef des Langues Modernes [1], définissait-il le rôle du manuel dans son éditorial du n° 1-2002, dont le thème était précisément « Les manuels scolaires ». Huit ans plus tard, ceci est donc le second numéro que la revue consacre spécifiquement à ces objets socialement élaborés, résultant en partie du travail des générations antérieures d’auteurs. Cette fois, c’est uniquement à la question de la conception d’un manuel de langue que nous vous proposons de réfléchir, en raison des évolutions induites notamment par le CECRL [2], dont les orientations désormais intégrées dans les programmes officiels sont suivies, avec plus ou moins de conviction, par les auteurs et les éditeurs. Annie Semal-Lebleu, elle-même directrice d’une collection de manuels d’allemand, a mis toute son expérience et son expertise au service de ce dossier. Qu’elle en soit ici sincèrement remerciée !

Le nombre de projets d’articles que nous avons reçus pour les numéros de 2010, plus d’une trentaine en moyenne par numéro, et la grande qualité des contributions qui lui sont soumises amènent le Comité de lecture à en sélectionner plus que le format de la revue ne le permet. En 2009, nous avons ainsi dédoublé le dossier sur les DNL. Pour ce premier numéro de l’année 2010, quatre articles du sommaire sont proposés sur notre site à nos seuls abonnés et ultérieurement, pour compléter ce dossier, Christian Puren mettra en ligne, sur un forum dédié de notre site, un exercice d’analyse comparative de deux unités didactiques choisies dans des manuels récents, l’une adoptant une approche communicative et l’autre une perspective actionnelle. Pour la même raison, nous avons exceptionnellement renoncé à présenter un article dans la rubrique « hors thème ». Cependant, nous invitons vivement nos lecteurs à lire une contribution très intéressante, publiée début février sur notre site, portant sur les compétences en langues [3] dans les nouveaux programmes de langues en Seconde.
Par ailleurs, les Cahiers Pédagogiques publieront prochainement, dans une nouvelle édition du hors-série Enseigner les langues vivantes avec le Cadre européen, un article de Christian Puren, intitulé « À propos des ʺgroupes de compétencesʺ » présentant un point de vue différent ; avec l’aimable autorisation des Cahiers Pédagogiques, cet article sera ultérieurement repris sur le site de l’APLV.

Le Comité de lecture, que nous tenons à remercier pour l’important travail d’examen des dossiers (voir dans la rubrique « Vie de l’Association » le rapport du rédacteur en chef), compte un nouveau germaniste : Jean-Marc Delagneau, de l’université du Havre, à qui nous souhaitons la bienvenue.

Assemblée Générale extraordinaire – 3 avril 2010
Une Assemblée Générale extraordinaire de l’APLV est convoquée pour le samedi 3 avril 2010 à 14h30, au lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 750005 Paris, afin de procéder à la révision des statuts de l’association et de son règlement intérieur. Tous les adhérents de l’APLV sont bien entendu invités à y participer. Le vote par procuration donnée à un autre adhérent est possible (modèle de procuration téléchargeable sur le site) ; par contre le vote par correspondance n’est pas admis.

Erratum
Dans le numéro 4-2009 des Langues Modernes, une erreur s’est glissée à la page 83, dans les références bibliographiques de l’article hors-thème de Toufik Majdi, intitulé «  Le paysage linguistique marocain ». Il convient d’ajouter aux ouvrages mentionnés la référence de l’article d’ Y. Montenay, à qui nous présentons toutes nos excuses :
MONTENAY, Yves (2007). « Le plurilinguisme au Maroc et le cas berbère  ». Site de l’Observatoire Européen du plurilinguisme


[1Signalons aussi les numéros 47, 51, 55 et 61 de la revue BIMS (Bulletin d’Information sur les Manuels Scolaires et les Moyens d’Enseignement) qui proposent des analyses de manuels de langue : http://www.e-bims.org/sommaire.html

[2Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues : http://www.coe.int/t/dg4/Linguistic/CADRE_FR.asp

[3PASTOR, Alain et DARNE, Marie Carmen (2010). « Programmes de langues en Seconde, rentrée 2010 – 10 points de repère pour se positionner par rapport aux compétences en langues ». Disponible sur : http://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article2973