Modalités et espaces nouveaux pour l’enseignement des langues - Rapport IGEN

mercredi 17 mars 2010
 Laure PESKINE

La mission qui a conduit à ce rapport avait pour objet de faire l’état des lieux des modalités et espaces nouveaux pour l’enseignement des langues vivantes. Les visites et observations dans les douze académies concernées ont permis aussi d’obtenir des informations générales sur les retombées du plan de rénovation de l’enseignement des langues de 2005.

Rapporteurs : Reynald Montaigu, Raymond Nicodeme

Ont également participé à la mission :
Joël Bel Lassen, Myriem Bouzaher, Françoise Duchêne, Geneviève Gaillard, Mireille
Golaszewski, Francis Goullier, Josée Kamoun, Bruno Levallois, Annie Lhérété,
François Monnanteuil, Michel Perez, Jean Salles-Lousteau, Emilien Sanchez,
inspecteurs généraux de l’éducation nationale.

INTRODUCTION GENERALE

I. L’APPORT DES TICE DANS L’ENSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES

1. BALADODIFFUSION – I-PODS : USAGES NOMADES

1.1 Usages pédagogiques
1.2 L’usage de la mallette IPOD
1.3 Les apports pédagogiques
1.4 Les limites
1.5 Préconisations

2. LE TABLEAU BLANC INTERACTIF (TBI) : UN ESPACE NOUVEAU DANS L’ESPACE CLASSE

2.1 Présentation

2.2 Les apports pédagogiques

3. DU LABORATOIRE DE LANGUES A L’ESPACE MULTIMEDIA : DES ESPACES MODULABLES POUR L’INDIVIDUALISATION ET L’INTERACTION

3.1 Les laboratoires multimédia
3.2 Les espaces langues
3.3 Les ateliers médialangues

4. L’ESPACE NUMÉRIQUE DE TRAVAIL : UN NOUVEL ESPACE DE MÉDIATION PÉDAGOGIQUE POUR LE TRAVAIL PERSONNEL DE L’ÉLEVE

4.1 Les apports pédagogiques
4.2 Les limites

5. LES OUTILS NUMÉRIQUES D’AIDE A L’ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

5.1 L’usage du logiciel MELIA
5.2 Le livret de compétences formatif (L.C.F.)
5.3 Préconisations

6. LA VISIOCONFÉRENCE : UN ESPACE DE RENCONTRE ET D’INTERACTION
PÉDAGOGIQUE

6.1 Présentation du dispositif
6.2 Les avantages
6.3 Les limites
6.4 Perspectives
6.5 La visioconférence et les échanges à distance avec un partenaire étranger
6.6 Préconisations pour l’exploitation de la visioconférence dans l’enseignement des langues vivantes

7 CONCLUSION À PROPOS DES TICE

8 PRÉCONISATIONS

II. DE NOUVELLES MODALITES D’APPRENTISSAGE

1. LES GROUPES DE COMPÉTENCE : POUR UNE PRISE EN COMPTE PLUS
EQUILIBRÉE DES DIFFÉRENTES ACTIVITÉS LANGAGIERES ET POUR UNE GESTION FINALISÉE DE L’HETÉROGENÉITÉ

1.1 Les caractéristiques principales de leur implantation
1.2 Le calendrier d’une année en GC
1.3 Les freins et les réussites
1.4 Les conditions à réunir pour mettre en place les groupes de compétence dans un établissement
1.4.1 En quoi les GC sont-ils un dispositif particulièrement exigeant ?
1.4.2 Les conditions de type organisationnel et de caractère didactique à réunir
1.4.3 La collaboration et l’implication des équipes de direction
1.4.4 Totalité de l’horaire ou partie de l’horaire
1.4.5 Le travail en équipe
1.5 Les conditions de type didactique
1.5.1 Groupes de niveaux et groupes de compétence
1.5.2 Travailler une seule activité langagière. Utiliser une articulation vertueuse entre diverses activités langagières
1.5.3 La conciliation entre l’évaluation par compétences et la notation institutionnelle pose problème
1.6 Remarques générales et conclusives à l’issue des observations
1.6.1 Retour sur l’histoire des groupes de compétence
1.6.2 Quelques commentaires à propos de cet historique
1.6.3 Evolution souhaitée – Evolution observée : Tentative de bilan des groupes de compétence
1.6.4 La priorité au développement des compétences orales semble reléguer l’entraînement à l’expression écrite à la portion congrue
1.6.5 La compétence lexicale

2. LES STAGES INTENSIFS : POUR UNE IMMERSION DANS LA LANGUE

1. Problématique
2. Cahier des charges : axes de pilotage académique
3. Recrutement des élèves volontaires
4. Les personnes ressources
5. Organisation du stage et typologie des activités
6. Bilan et recommandations
6.1 Un lancement prometteur
6.2 Quelques difficultés qui se sont révélées
7. Conclusion : perspectives d’avenir

III. AUTRES PROJETS INNOVANTS

1. LES DEBATS CITOYENS

1.1 Les modalités d’organisation des débats citoyens
1.2 Des débats "citoyens"
1.3 Intérêt de cette forme de joutes verbales pour l’apprentissage des langues vivantes
1.4 La préparation aux débats : vers l’autonomie de l’élève
1.5 L’insertion dans la progression didactique
1.6 L’organisation du travail
1.7 La collecte des données indispensables au débat
1.8 L’entraînement à l’argumentation
1.9 L’évaluation des prestations
1.10 Recommandation.

2. Rencontres anglophones.

3. « Walk and Talk »

4. L’entreprise d’entraînement pédagogique : un espace virtuel de vie professionnelle

IV. CONCLUSION

V. RECOMMANDATIONS

Préconisations générales pour l’usage des outils TICE (I. 8)

Préconisations pour l’usage de la baladodiffusion (I. 1.2)

Préconisations pour l’usage des outils d’évaluation (I. 5.3)

Préconisations pour l’exploitation de la visioconférence dans l’enseignement des langues vivantes (I. 6.1)

Préconisations pour l’exploitation de la visioconférence dans les échanges avec un partenaire étranger
Préconisations pour la mise en place des groupes de compétence (II 1.7)
Préconisations pour la mise en œuvre des débats citoyens (IV 1.10)

ANNEXES
Quelques indications sur la méthodologie utilisée
Liste des établissements ayant fait l’objet d’une visite
Textes réglementaires
Articulation entre évaluation par compétences et notation chiffrée


Télécharger le rapport