Un compte rendu de stage pour les PE sur le site du SNUipp47 : « Brian and Jenny sont in ze marmelade ! »

mercredi 14 avril 2010
 Laure PESKINE

Alors en moins de 3 secondes on se retrouve dans cette ambiance des premières séances d’anglais au collège, vous savez celles où on nous demandait de répéter une sorte de « gloubi-boulga exotique ».
Je vous assure l’effet est saisissant ! Et c’est ça qu’on est sensé faire subir aux élèves ?
Mais au-delà du ressenti, c’est la réalité qui est enfin abordée : pour enseigner l’anglais il faut le maîtriser !
Waouh, il était temps qu’on nous le dise, parce que nous les enseignants c’est ce que nous disons depuis le début. Et le problème il est bien là.

D’ailleurs dans le petit bilan qui nous est proposé de remplir à la fin de ces 9 heures, il n’y a aucune question sur nos propres compétences en langue vivante, c’est fort non ?
Réponse : « mais enfin on n’allait pas vous apprendre à parler anglais en 9h ». CQFD

Lire la totalité de l’article et la position des collègues du SNUIPP 47

Courrier de l’APLV sur l’enseignement en primaire adressé aux syndicats et associations de parents d’élèves