Pas de CAPES d’arabe à la session 2011 ?

vendredi 18 juin 2010
 Laure PESKINE

C’est avec surprise que Association Française des Arabisants constate que le ministère de l’éducation nationale a décidé de ne pas publier de date d’ouverture pour la session 2011 du CAPES d’arabe, ce qui revient à sa fermeture.
L’AFDA s’élève contre cette décision qui porte atteinte :
- à la pressante nécessité de sortir la langue des lieux de replis communautaire et d’assurer un enseignement conformes exigences d’érudition, de neutralité et d’objectivité informées de notre tradition universaliste,
- à notre tradition d’ouverture culturelle diversifiée,
- à notre rayonnement diplomatique et culturel sur le plan international,
- à nos intérêts au sein d’un monde multipolaire où le monde arabe joue un rôle notable.

L’AFDA demande donc la reconsidération urgente d’un tel projet qui va totalement au rebours des bonnes intentions que l’on croyait pourtant résulter d’une conviction émanant du plus haut niveau de l’État puisque Nicolas Sarkozy déclarait le 9 octobre 2008 : « Il n’y a pas de contradiction entre préparer l’avenir et investir dans la langue arabe »

L’APLV s’associe entièrement à cette déclaration et ajoute que le portugais et le russe subissent le même sort que l’arabe.