Les Langues Modernes 2/2010 : « Pratiques artistiques et pratiques langagières : quelle synergie ? »

jeudi 24 juin 2010

Numéro coordonné par Joëlle Aden

« Éditorial » par Bernard Delahousse et Marie-Pascale Hamez [Revue, et site en accès libre]
« La note du Président » par Jean-Yves Petitgirard [Revue, et site en accès libre]
« Clin dʼœil » par Benoît Cliquet [Revue, et site en accès libre]

Introduction par Joëlle Aden

« Découvrir l’allemand par le conte, les arts et le jeu » par Dominique Domaine, Andreas Häcker, Dana Martin, et Laetitia Devos

[Revue]
Résumé
Notre projet, intitulé « Kunterbunt », est une coopération qui existe depuis 2006 entre l’Université du Maine, l’école maternelle Louise Labé et l’école élémentaire Marcel Pagnol, deux écoles en zone urbaine sensible au Mans. Les étudiants en études germaniques proposent aux écoliers des ateliers de découverte de la langue allemande. Les pratiques artistiques étayent les ateliers linguistiques. Les élèves découvrent la nouvelle langue à travers les contes, les arts (musique, arts plastiques, dessin) et le jeu théâtral et corporel (mouvement, danse). Toutes ces pratiques impliquent largement l’élève, elles donnent du sens aux apprentissages oraux et renforcent le plaisir d’apprendre.
Mots-clés : initiation linguistique - enseignement élémentaire - enseignement supérieur - découverte de l’allemand - conte - arts - jeu.
Keywords  : introduction to foreign languages - elementary education - higher education - introduction to German - fairy tale - art - play.

« Poésie, calligraphie, peinture : voies d’apprentissage du chinois » par Pascale Elbaz

[Revue]
Résumé
Cet article rend compte de l’initiation à la langue et à l’écriture chinoises en école primaire à travers trois pratiques artistiques qui s’imbriquent et se nourrissent l’une l’autre : la poésie, la calligraphie et la peinture au lavis. L’enjeu de cet enseignement est que les enfants aient l’impression d’un apprentissage unique et non de « matières différentes », qu’ils entrent dans un univers de signes, de sons et de gestes qui interpelle leurs sens, leur imaginaire et leur capacité de reflexion.
Mots-clés : calligraphie - Chine - écriture - geste - image - langue – poésie.

« Théâtre et langues vivantes en primaire » par Prisca Schmidt

[Revue]
Résumé
Le théâtre fait appel aux sens et aux émotions. il a donc un impact profond sur la mémoire des enfants. Il contribue à la compréhension de la langue en l’ancrant dans l’expérience vécue. Le faire-semblant reposant sur l’imagination et l’action, encourage l’élève à se projeter dans des rôles variés au sein d’une histoire bâtie collectivement à partir d’un conte ou d’un mythe. Le « jouer vrai » le responsabilise et l’ouvre à l’altérité en lui apprenant à manipuler la langue et à en comprendre le fonctionnement. La théâtralisation de la leçon stimule la faculté imaginative et favorise le développement du langage, en activant les mécanismes cognitifs de l’enfant.
Mots-clés : altérité, cognition, développement du langage, émotions, expérience vécue, faire-semblant, imagination, théâtre.

« La voie musicale en classe bilingue » par Emmanuelle Ritt-Cheippe

[Revue]
Résumé
Cet article a pour objet d’étude l’impact de la musique sur les compétences phonétiques de jeunes apprenants bilingues (français-allemand) en Alsace. Quelles compétences musicales (repérage du rythme, des hauteurs, qualité de l’interprétation) peuvent aider l’apprenant dans la langue étudiée ? Quels transferts en production phonétique et en lecture ?
L’expérimentation menée avec 20 élèves âgés de 7 ans, de langue maternelle française et apprenant l’allemand a permis de vérifier que l’apprentissage du chant avec texte didactisé et la lecture sur fond musical facilitent la production orale (du point de vue du déplacement accentuel, avec conséquence sur la lecture des mots).
Mots-clés : phonétique, pédagogie musicale, bilinguisme précoce, didactique de l’allemand.

« Danse / langues : créativité partagée » par Stéphane Soulaine

[Revue]

Résumé
L’enseignement-apprentissage des langues peut puiser dans les techniques de danse contemporaine quand il s’agit de mettre les élèves en situation de créer, produire, improviser. La danse est un langage qui met le corps de l’élève en action dans l’espace et développe un rapport sensible au savoir. La notion d’atelier de création permet de réconcilier technique et pratique et de faire émerger des habiletés langagières insoupçonnées chez les élèves. Cet article montre comment la technique d’improvisation en danse peut devenir un modèle pour les enseignants de langues.
Mots-clés : atelier – corps – improviser – combinatoire – coopérative de production.

« Entre danse contemporaine et langues vivantes : la « performance » » par Marie-Paule Muller-Jaecki

[Revue]
Résumé
Pourquoi perdons-nous tant d’élèves sur le chemin des apprentissages en langues vivantes étrangères ? Comment travailler avec des professeurs en formation à des dispositifs pédagogiques qui permettent aux élèves de mieux construire leurs compétences ? Le concept de performance, au sens anglo-saxon du terme, nous apparaît comme une clé. La réflexion qui suit emprunte à la danse contemporaine une modélisation de la démarche de création et d’apprentissage menant à une performance et opère un transfert vers la classe de langue. Elle interroge et explore la place de l’action - concept central du CECRL - dans sa complexité, et vise à instituer l’agentivité de l’élève au travers de l’expérience.
Mots-clés : danse contemporaine – performance – compétence – action – agentivité – expérience – complexité- – dispositif pédagogique.
Keywords  : contemporary dance – performance – competence – action – agentivity – experience – complexity- – learning scheme.

« Récits, écriture et mise en scène en classe d’accueil » par Stéphanie Clerc

[Revue]
Résumé
Nous rendons compte ici d’une recherche-action conduite dans un collège accueillant des élèves nouvellement arrivés en France où un projet d’enseignement du français incluant littérature, écriture de soi et théâtre a été mis en place.
Mots-clés : français langue seconde, pratiques artistiques, récits de vie, intégration, reliance, résilience.

« Grammaire et expression corporelle » par Jean-Rémi Lapaire et Pascale Etcheto

[Article supplémentaire en accès réservé sur le site]
Résumé
Un partenariat entre la linguistique et la danse permet de construire de nouveaux espaces de réflexion et d’apprentissage des langues vivantes. L’architecture conceptuelle et le fonctionnement social de la grammaire peuvent être explorés physiquement, au moyen d’une gestualité symbolique qui donne corps aux concepts et vie aux scripts interactionnels. Au fil des ateliers croisés « grammaire et expression corporelle », les postures mentales, physiques et sociales codées par la grammaire sont mises en évidence, tandis que de nouvelles postures d’enseignement et d’apprentissage se mettent en place.
Mots clés  : corps - expression corporelle – gestualité co-verbale – négation – métaphore – grammaire cognitive.

« Musique, musicalité du langage : passerelles et limites » par Jean-Luc Leroy

[Article supplémentaire en accès réservé sur le site]
Résumé
La notion de musicalité pourrait servir de base à une approche interdisciplinaire mêlant apprentissage des langues et musique. Les théories évolutionnistes de la musique permettent de dégager des caractéristiques communes à ces deux modes d’expression humains. Des différences fondamentales dans le processus d’élaboration du sens invitent toutefois à beaucoup de prudence. En outre, la mise en œuvre d’un produit musical de qualité s’avère indispensable à la réussite de cette perspective systémique interdisciplinaire, avec toutes les exigences que cela entraîne, notamment en termes d’éducation musicale.
Mots-clés : interdisciplinarité musique/langues, sens musical, théories évolutionnistes de la musique.
Keywords  : music/languages interdisciplinarity, musical meaning, evolutionary theories of music.

« Un théâtre-forum pour apprendre la rencontre interculturelle » par Anne Pauzet

[Article supplémentaire en accès réservé sur le site]
Résumé
Dans une optique visant à la prise de conscience interculturelle et l’apprentissage de la rencontre, le GRIPT (Groupe de Recherche en Interculturalité et Pratiques Théâtrales) a mis en place en 2008-2009 des ateliers et une séance publique de théâtre-forum. Cet article expose ce qu’est le théâtre forum, une forme de débat théâtral participatif ; relate l’expérience menée (déroulement, présentation d’une saynète, évaluation) ; définit les objectifs théoriques liés à son utilisation comme outil de travail de la conflictualité. A l’issue de cette expérience, des entretiens ont été menés auprès des participants. Des extraits de leurs points de vue illustrent cet article.
Mots-clés  : théâtre forum, rencontre, conflits, jeux, émotions, corps en situation, interactions, empathie.

« Projet cirque et apprentissage du français » par Françoise Hapel

[Article supplémentaire en accès réservé sur le site]
Résumé
Les arts du cirque, présentent une grande richesse aussi bien au niveau des valeurs qu’ils véhiculent, qu’au niveau des situations d’apprentissage qu’ils offrent. Les pratiquants sont amenés à s’entraider, à communiquer pour faire ensemble, à assurer leur propre sécurité et celle des autres, à construire ensemble.
Cet article rend compte d’une expérimentation menée à l’école élémentaire française dans une classe de primo-arrivants. La mise en place d’un projet cirque avec la construction collective d’un spectacle final visait à développer les compétences langagières.
Mots-clés : enfants, école primaire, français langue seconde, arts du cirque, prise de risque, immersion.
Keywords  : child, primary school, French as a Second Language, circus arts, risk-taking, immersion.

 

Hors-thème

« La compréhension orale dans un manuel de langue » par Daniela Lombardo et Laura Nosengo

[Revue]
Résumé
La compréhension orale étant la clé pour l’accès à la compétence communicative, le concepteur d’un manuel sélectionnera judicieusement le matériel sonore ; il concevra des activités qui précèdent, accompagnent et suivent l’écoute pour guider les apprenants dans le processus de compréhension, en se basant sur leur « connaissance du monde » et sur leur capacité à émettre des hypothèses. Grâce à une exposition régulière à des « inputs » compréhensibles de difficulté croissante, ils développeront une compétence communicative grandissante.
Mots-clés : Habileté d’écoute, filtre affectif, grammaire de l’attente, résolution de problèmes, document authentique, tâche, activités avant/pendant/après l’écoute.
Keywords  : Listening ability, affective filter, expectancy grammar, problem solving, authentic document, task, pre/during/post – listening activities.

 

Comptes rendus de lecture

« Anglais : une médiation technologique, de Paul Arthaud » par Sylvestre Vanuxem

[Revue]

« Politique linguistique et enseignement des « Langues de France », de Patrick Sauzet et François Pic (dir.) » par Patrice Roques

[Revue]

Livres reçus par Marie Heimburger

C’était il y a...  : « Comment enseigner les langues vivantes : il y a 64 ans dans Les Langues Modernes », par Francis Wallet

Vie de lʼassociation


Pour s’abonner aux Langues Modernes

Pour commander le numéro à l’unité.