« Le constat alarmant de l’inspection générale » : titre du journal « Le Monde » du 12 septembre 2010

lundi 13 septembre 2010
 Laure PESKINE

Une" fuite" a permis à la presse de prendre connaissance d’un rapport de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche qui devait rester confidentiel.

Quelques citations relevées par Le Monde.fr :

"la baisse des moyens de remplacement laisse sceptique", alors que "la situation est déjà difficile"

En collèges et lycées, "le recrutement de professeurs titulaires est à peine suffisant pour couvrir les postes à pourvoir", des "tensions" sont "prévisibles dans la continuité des difficultés rencontrées" en 2009-2010.

"la tension dans les services administratifs" est "très sous-estimée par l’administration centrale", alors que les académies deviennent "l’échelon de gestion majeur du système", "pour le meilleur et pour le pire".

Extrait de la conclusion :
Si la rentrée 2010 est techniquement réussie, les conditions de sa construction ne préparent pas totalement l’avenir dans la mesure où elles reposent souvent sur des choix conjoncturels et des solutions provisoires, avec une offre de formation qui demeure inflationniste, une gestion des ressources humaines qui conduit à privilégier les adaptations immédiates sur les investissements à moyen et long termes symbolisés par la formation des personnels, et des processus de modernisation imparfaitement maîtrisés qui sont en train de fragiliser la capacité d’action des services académiques.

Le Café Pédagogique publie le rapport et son annexe in-extenso dans l’Expresso du 13 septembre.