Éditorial des "Langues Modernes" n° 3/2010, par Bernard Delahousse et Marie-Pascale Hamez, rédacteurs en chef

lundi 27 septembre 2010

S’il est un thème récurrent dans Les Langues Modernes, c’est bien celui de la littérature au cours de langue ; il suffit pour s’en convaincre de consulter, sur notre site [1], les diverses recensions des numéros de la revue (remontant jusqu’à 1920) réalisées par Bernadette Grandcolas, que nous remercions chaleureusement ici pour ce remarquable travail. Le dernier numéro intitulé « La littérature » date d’il y a un peu plus de cinq ans (n° 2-2005), mais celle-ci était bien présente sous d’autres titres, entre autres : « Le théâtre » (n° 3-1997), « La nouvelle » (n° 2-1998), ou encore « Paroles et musique » (n° 4-2008). Quant au n° 2-2000, coordonné par Martine Baruch et Daniel Thomières, il apportait un nouvel éclairage à cette thématique en titrant : « La littérature, nouvelles approches ». Dans ce numéro-ci, Maria-Alice Médioni a rassemblé des articles aux approches diverses mais visant toutes à susciter chez l’apprenant le goût de la lecture des textes littéraires, en l’amenant à être un lecteur actif qui se pose des questions, tente d’y répondre, et y trouve un réel plaisir. Nous lui sommes très reconnaissants d’avoir accepté (lors de l’A.G. de l’APLV à Lille en novembre 2008, qui était consacrée à ce thème) de coordonner ce dossier, tâche qu’elle a remplie avec beaucoup de compétence et de disponibilité.

L’article hors-thème, de Margaret Bento, s’inscrit dans le droit fil du numéro 1-2010 consacré à la problématique du « Concevoir un manuel de langue » ; elle analyse différents manuels de collège dans différentes langues et montre que, si les auteurs suivent les Instructions Officielles en termes de démarche d’enseignement-apprentissage de la grammaire, ils s’en démarquent tout autant en intégrant les recommandations du CECRL et en faisant montre d’un certain éclectisme. Par ailleurs, la rubrique « Vie de l’association », en fin de numéro, met l’accent sur trois temps forts de l’activité de l’APLV : l’Assemblée Générale 2010 les 27-28 novembre prochains à Paris, sur le thème de l’évaluation, et l’appel à candidatures pour le renouvellement du Comité dont le scrutin aura lieu lors de l’A.G. ; le communiqué de l’APLV, publié début juin, contre la réforme de la formation, ou plutôt de l’absence de formation pédagogique des futurs enseignants, qui fait couler beaucoup d’encre en cette rentrée ; enfin, le partenariat de l’APLV avec Educatec-Educatice à l’occasion de leur salon du 24 au 26 novembre où nous serons présents : une annonce à cet effet est publiée dans ce numéro.

Soyez nombreux, adhérents et non-adhérents, à participer à ces rendez-vous !