L’enseignement du chinois en plein essor dans le secondaire en France

mercredi 3 novembre 2010
 Laure PESKINE

L’enseignement du chinois dans les collèges et lycées français connaît un essor sans précédent en 2010, toutes les académies, à l’exception de la Corse, proposant un point d’enseignement de cette langue.

"Nous avions 12.500 élèves en 2005, près de 26.000 l’année dernière, cette année, ils sont environ 28.500 dans le secondaire (sur 5,3 millions d’élèves, ndlr), ce qui fait de la France le pays d’Europe où cette langue est le plus enseignée", explique Joël Bellassen, inspecteur général de chinois et spécialiste de cette langue.

Sur ce total, 40% des élèves commencent le chinois au collège, parfois dès la sixième, 60% commencent donc en seconde "alors qu’il y a quelques années cet enseignement en collège était exceptionnel", affirme M. Bellassen.

Face à cet engouement, l’Education nationale se trouve confrontée à un problème de recrutement d’enseignants de chinois. Il y a 400 professeurs de chinois dont 40% seulement sont titulaires.

Selon le ministère, le recrutement s’accélère puisque tous concours confondus (Capes interne, Capes externe et agrégation), 12 professeurs sont recrutés chaque année. "L’effort est important", dit M. Bellassen, et "nous avons tellement de demandes que nous recrutons des personnes chinoises".

En l’espace de 10 ans, le chinois est passé devant le russe, le portugais, l’arabe et l’hébreu et est devenue la cinquième langue enseignée en France.

Lire la totalité de l’article sur le site de France 24