Interview de Sylvestre Vanuxem sur VousNousIls : « Nous avons perdu l’aspect professionnel de la formation »

lundi 8 novembre 2010

Sylvestre Vanuxem, président d’honneur de l’APLV, a répond aux questions de Coralie Bach.

La for­ma­tion ini­tiale des ensei­gnants a été pro­fon­dé­ment modi­fiée avec la mas­té­ri­sa­tion. Que pensez-vous de cette réforme ?

Nous avons perdu l’aspect pro­fes­sion­nel de la for­ma­tion. Il s’agit d’une grande régres­sion. Les jeunes col­lègues sont pré­ci­pi­tés devant les classes. Le sys­tème de tuto­rat est censé les aider, mais cet accom­pa­gne­ment ne se fait pas tou­jours dans de bonnes condi­tions. Par exemple, le jeune pro­fes­seur se par­tage par­fois entre plu­sieurs établis­se­ments, ce qui com­plique le tra­vail du tuteur. De plus, le cli­mat dans le milieu ensei­gnant est tendu. Si les tuteurs ont envie d’aider leurs jeunes col­lègues, ils ne veulent pas vali­der une réforme qu’ils désapprouvent.

Lire l’interview sur le site de VousNousIls.


VousNousIls

50/132
132/132
35/132
20/132
7/132
13/132
12/132
68/132
9/132
14/132
12/132
25/132
32/132
7/132
19/132
10/132
7/132
7/132
21/132
43/132
23/132
22/132
8/132
17/132
8/132
8/132
32/132
15/132
30/132
23/132
11/132
9/132
14/132
16/132
19/132
22/132
8/132
15/132
10/132
8/132
16/132
54/132
20/132
10/132
19/132
7/132
10/132