Éditorial des "Langues Modernes" n° 4/2010, par Bernard Delahousse et Marie-Pascale Hamez, rédacteurs en chef

mardi 21 décembre 2010

Le 22 mai 2008, l’Assemblée nationale décidait enfin de reconnaître officiellement les langues régionales par l’adoption de l’article 75-1 de la Constitution stipulant que « les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France ». Un progrès indéniable pour les militants de cette cause noble et juste. Mais comme le souligne sur notre site la commission « langues régionales » de l’APLV, le législateur a laissé aux collectivités territoriales la charge, conséquente, de prendre les mesures qui découlent de cette loi, notamment dans le domaine de l’éducation. D’où des situations assez disparates dont ce numéro se fait aussi l’écho.

L’intérêt de l’APLV pour les langues régionales n’est pas récent : la commission mentionnée ci-dessus a été créée dans les années 80 sous l’impulsion du regretté Claude Arnoux, et nos liens avec la FELCO sont très étroits. Mais ce numéro des Langues Modernes est le premier à leur être entièrement consacré. Les propositions d’articles ont été nombreuses et riches, et nous tenons à exprimer toute notre gratitude pour la disponibilité et la qualité du travail des deux coordinatrices, Claire Torreilles et Marie-Jeanne Verny, qui ont constitué ce dossier à la fois pluriel et structuré. Nous vous proposons en « hors thème » un article qui ne l’est pas tout à fait puisqu’il traite de l’enseignement de l’irlandais, mais que l’auteure a orienté essentiellement sur la conception d’un manuel.

Lors de l’A.G. de l’APLV des 27-28 novembre derniers, la mise en ligne de « fiches pédagogiques » sur notre site, voire même leur publication dans la revue sous une rubrique ad hoc, ont été évoqués par les participants. La mise en oeuvre de telles « ressources » sera étudiée très prochainement ; nous vous tiendrons au courant.

Comme vous le verrez en dernière page, les tarifs 2011 pour l’adhésion à l’APLV et l’abonnement aux Langues Modernes restent inchangés. Si vous n’avez pas opté pour le prélèvement automatique, pensez donc à renouveler votre adhésion et/ou votre abonnement dès le mois de janvier. Merci d’avance.

Enfin, Ann Joubert qui, depuis près de deux ans, occupe la fonction de webmestre adjointe du site, nous quitte en fin d’année. Nous la remercions chaleureusement pour sa contribution au fonctionnement du site.