Diplôme franco-italien « Valorisation et développement du patrimoine touristique et des territoires » - Université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense – Università Degli Studi di Salerno

mardi 17 janvier 2012

Licence Sciences humaines et sociales
Mention : Géographie et Aménagement
Parcours International : Valorisation et développement du patrimoine touristique et des territoires

Conditions d’admission

- Être bachelier
- Avoir un bon niveau d’italien (B1 souhaité) ou être motivé par l’apprentissage intensif de la langue italienne (le niveau A2 sera exigé pour le passage en seconde année, sachant que tous les cours seront dispensés en italien à l’université de Salerne en L2).

Le nombre de place étant limité dans ce diplôme, il est vivement recommandé aux candidats de le faire figurer en numéro 1 sur la liste de leurs vœux sur APB afin de maximiser leurs chances.

Présentation du diplôme

Durée des études : 6 semestres
Accessible en formation initiale et formation continue.

Ce parcours international associe deux grandes universités française et italienne, l’Université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, au travers de son Département de Géographie et d’aménagement, l’Università Degli Studi di Salerno, au travers de sa Facoltà di Economia et Facoltà di Lingue e Letterature Straniere, qui partagent les mêmes exigences académiques et pour lequel elles apportent chacune leurs compétences reconnues dans le domaine du patrimoine touristique.

Ce parcours international pluridisciplinaire s’inscrit dans le cadre de la licence de géographie et d’aménagement de Paris-Ouest-Nanterre.

Il se déroule sur trois années (L1, L2 et L3) et présente une forte vocation professionnalisante.

Il est organisée autour du thème suivant : « Valorisation et développement du patrimoine touristique et des territoires ».

On entendra par « patrimoine touristique » le patrimoine naturel, culturel, matériel et immatériel des territoires, en particulier, celui des deux pays impliqués dans ce projet.

L’originalité de ce parcours international est de réunir dans cette formation deux pays aux patrimoines touristiques exceptionnels tant par leur diversité que par leur variété et dont les expériences et les pratiques de valorisation et d’aménagement en la matière sont à la fois différentes et complémentaires.

Ce projet s’inscrit résolument dans le cadre des préconisations du Traité de Lisbonne, qui est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2009 (cf. Article 6, paragraphe 2). Celui-ci prévoit notamment un renforcement de l’activité touristique en Europe eu égard à son poids économique et à favoriser dans ce domaine « la coopération entre États membres, notamment par l’échange de bonnes pratiques ». A cet égard, la Commission Européenne s’intéresse tout particulièrement depuis 2006 aux destinations touristiques encore relativement peu fréquentées (donc offrant des potentialités de mise en valeur) et qui se sont engagées dans une stratégie de développement durable et de qualité,

Ce parcours international est très novateur par sa thématique, son caractère bilatéral, mais aussi par son inscription claire dans les objectifs européens de valorisation touristique dans le respect du développement durable et le développement de formes de coopération et d’échanges nouvelles entre pays membres de l’Union Européenne.
Cette formation est de surcroît positionnée sur des créneaux très porteurs en termes d’emplois (la filière tourisme pesait à elle seule en France 6,1 % du PIB et employait quelques 900 000 personnes en 2008).

Objectifs

Le but de cette formation est double :

- dispenser un enseignement généraliste et pluridisciplinaire de qualité visant à l’acquisition d’une solide culture générale sur les questions relatives au patrimoine touristique et au développement des territoires. Tout au long du cycle de formation, les enseignements académiques et les savoirs professionnels accorderont une place centrale à l’observation et à l’analyse de terrain et seront problématisés en fonction des compétences exigées par l’exercice de leur futur métier. Les enseignements seront progressifs et largement professionnalisant en troisième année.

- préparer et former des futurs professionnels aptes à travailler aux différentes échelles territoriales, en adéquation avec les objectifs de l’Union européenne en matière de développement durable et de tourisme durable. Cette dimension essentielle, évolutive et désormais incontournable amène en effet à repenser en profondeur la question de la valorisation des patrimoines en matière d’action et d’aménagement, et nécessite la formation d’un personnel nouveau et compétent, apte à prendre en compte les nouvelles formes de gouvernance et les stratégies d’acteurs qui y sont liées.

Objectifs d’apprentissage en termes de connaissances disciplinaires et pluridisciplinaires :
- Développer une forte capacité à comprendre et à interagir dans un contexte interculturel, fondement même de ce diplôme,
- Acquérir progressivement une solide culture générale par le biais de la transdisiplinarité,
- Acquérir une solide connaissance des différents types de patrimoine (en France, en Italie et en Europe), tant matériels qu’immatériels,
- Acquérir les bases du savoir en histoire et en histoire de l’art,
- Connaître les méthodes d’analyse du patrimoine et des territoires dans une perspective de valorisation et d’aménagement,
- Être en mesure de situer les connaissances acquises dans un contexte culturel, économique et social plus général, qu ce contexte soit local, national ou supranational.
- Approfondir la connaissance des mécanismes économiques régissant les territoires,
- Identifier et comprendre les différents acteurs interagissant sur un territoire,
- Connaître les principes d’éthique, de déontologie et de développement durable relatifs au patrimoine
- Se familiariser et maîtriser de manière satisfaisante les outils techniques et informatiques, en particulier ceux liés aux Systèmes d’information géographique (ou SIG).

Objectifs d’apprentissage en termes de méthodologies :
- Savoir observer, comprendre et analyser un territoire à partir de grilles de lecture adaptées, d’outils techniques de pointe (Systèmes d’information géographique notamment) et d’indicateurs divers,
- Familiarisation progressive avec les méthodes d’analyse nécessaires à la valorisation du patrimoine,
- Compréhension de la démarche investigatrice et démonstrative,
- Maîtriser les techniques de marketing territorial,
- Maîtriser les techniques de montage financier et de suivi des projets,
- Maîtriser les techniques et les outils de la communication,

La mise en situation réelle des étudiants au travers des stages, des études de cas et de jeux de rôle doivent permettre d’atteindre ces objectifs.

Objectifs d’apprentissage en termes de langue :
- Être en mesure de s’exprimer de manière efficace, à l’écrit et à l’oral, dans deux autres langues de l’Union Européenne (en l’occurrence l’italien - langue du pays partenaire - et l’anglais), tant dans les domaines du patrimoine et du tourisme, mais aussi dans le parler de tous les jours.
- Parfaire le niveau de langues par le truchement d’une solide connaissance de l’interculturalité.

Fiche de présentation :

PDF - 278.8 ko
Fiche de présentation du diplôme

Site de l’UFR