B.O. n°15 du 14 avril 2011 : Actions éducatives : journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions

vendredi 15 avril 2011

NOR : MENE1108666N
note de service n° 2011-059 du 6-4-2011
MEN - DGESCO B3-4

La France a fixé le 10 mai comme « Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions », en référence à la date de l’adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi du 21 mai 2001 qui reconnaît la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité.
Cette loi a notamment instauré le comité pour l’histoire et la mémoire de l’esclavage, organisme composé de personnalités qualifiées parmi lesquelles des représentants d’associations défendant la mémoire des esclaves, qui est chargé de proposer, sur l’ensemble du territoire national, des lieux et des actions qui garantissent la pérennité de la mémoire de ce crime à travers les générations.
Cette réflexion intéresse non seulement les outre-mer, auxquels l’année 2011 est consacrée, mais concerne aussi l’ensemble de la communauté nationale, sur une question à portée universelle.
J’attire votre attention sur l’importance de pouvoir associer, en liaison avec les préfets et à leur demande, des classes qui auraient été plus particulièrement sensibilisées par leurs enseignants à ces questions, aux commémorations qui sont organisées à l’occasion de cette journée. Par ailleurs, d’autres dates commémoratives, rappelées dans la circulaire du Premier ministre du 29 avril 2008 (J.O. n° 0103 du 2 mai 2008), peuvent favoriser une réflexion approfondie des écoliers, des collégiens et des lycéens sur l’esclavage.
Dès l’école élémentaire et le collège, les enseignements, en particulier d’histoire-géographie, permettent à tous les élèves d’acquérir des connaissances sur la question de l’esclavage. Ces connaissances doivent leur permettre de développer une réflexion civique sur le respect de la dignité humaine et la notion de crime contre l’humanité.
Vous veillerez à valoriser auprès de la communauté éducative, mais aussi d’un plus large public, par le biais des sites internet académiques notamment, les initiatives menées tout au long de l’année scolaire dans les écoles et les établissements sur l’histoire de la traite, l’esclavage et leurs abolitions. Les actions significatives pourront être portées à la connaissance de la direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO B3-4) pour être valorisées à l’échelon national.
Je vous invite aussi à promouvoir auprès des équipes éducatives les ressources disponibles au sein des centres régionaux de documentation pédagogique pour enseigner l’histoire de l’esclavage, ainsi que les richesses culturelles et patrimoniales que constituent localement les services des archives, les musées ou les lieux de mémoire.
Je vous précise enfin qu’un groupe de travail relatif aux ressources pédagogiques existant dans le domaine de l’histoire de l’esclavage a été constitué au sein de la direction générale de l’enseignement scolaire. Son objectif est de dresser un état des lieux afin de pouvoir offrir à la communauté éducative un ensemble de ressources à la fois mieux signalées et plus accessibles. Le résultat de ce travail sera prochainement consultable sur le site Éduscol, à l’adresse suivante :
http://eduscol.education.fr/cid45786/memoire-de-la-traite-negriere-de-l-esclavage-et%C2%A0de%C2%A0leurs%C2%A0abolitions%C2%A0.html

Je vous remercie de votre participation.

Pour le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative
et par délégation,
Le directeur général de l’enseignement scolaire,
Jean-Michel Blanquer


Voir sur notre site la présentation de l’exposition itinérante Precious Cargo


B.O. n°15 du 14 avril 2011