Une technologie ancienne peut-elle être rénovée ? Le cas du manuel de langue de spécialité face aux nouveaux enjeux de la perspective actionnelle - un article de Christian Puren sur son blog

lundi 20 juin 2011

Les développements dégagés dans cet article intéressent bien au-delà de la seule langue de spécialité : ils constituent une base de réflexion sur les manuels valable pour toutes les filières et tous les niveaux.

Résumé de l’article par Christian Puren :

1. On commence par rappeler les principales fonctions didactiques assurées par les manuels en classe de langue : découper le flux d’enseignement en "unités didactiques" ; assurer la progression collective du cours, assurer la gradation des différentes activités à l’intérieur de l’unité didactique et y assurer la mise en synergie de ces activités ; enfin fournir une pré-programmation de l’enseignement qui économise à l’enseignant tout le travail de conception et de préparation réalisé par les auteurs des manuels.

2. On analyse ensuite les difficultés particulières de la conception et de l’utilisation d’un manuel en perspective actionnelle (PA) : contradiction fondamentale entre pré-programmation et objectifs/exigences de la pédagogie de projet ; complexité particulière de la mise en œuvre de la pédagogie du projet ; nécessité actuelle, dans le cadre du "paradigme de l’adéquation", de mettre en œuvre différentes orientations méthodologiques (méthodologie des documents authentiques, approche communicative, perspective actionnelle, approche plurilingue).

3. On rappelle dans ce chapitre les convergences apparaissant actuellement entre les (Nouvelles) Technologies Éducatives (NTE) et la PA, en réutilisant pour ce faire un modèle proposé dans une conférence faite à Cyberlangues 2009 (texte disponible sur le site).

4. On présente dans ce chapitre les modes actuels d’intégration des (N)TE dans les manuels de langue. L’analyse se base sur un corpus (très limité) de trois manuels d’espagnol langue étrangère et de deux manuels de français langue étrangère, tous orientés "langue de spécialité". La conclusion principale est qu’y sont privilégiées, parmi les (N)TE, les technologies de l’information et de la communication, ce qui est logique avec l’orientation de ces manuels, où l’approche communicative reste dominante.

L’auteur du manuel le plus récent, cependant, s’interdit tout recours à la simulation, voulant, dans une logique d’application rigoureuse de la PA, que les élèves réalisent des activités authentiques en classe et en tant qu’élèves. On présente à la suite les trois types de dispositifs possibles a priori pour éviter de retomber de ce fait dans des activités "scolaires", avec, pour chacun de ces dispositifs, les convergences possibles avec les (N)TE.

En guise de conclusion, on propose un "guide d’auto-questionnement" qui permettra aux lecteurs d’auto-évaluer leurs connaissances en didactique des langues-cultures tout en leur fournissant des outils pour la problématisation de leur propre pratique. Il pourra aussi, une fois rempli, fournir une base de réflexion et d’échanges collectifs entre collègues.

Télécharger l’article sur le site de Christian Puren


Navigation

Articles de la rubrique