Langue cible et langue maternelle dans la classe de langue vivante, une remarque didactique de Christian Puren

samedi 10 novembre 2012

Christian Puren vient de publier sur son blog un message intitulé « La classe de langue étrangère, un milieu multilingue où l’on s’entraîne à vivre dans une société multilingue ».

Il y revient sur l’étude Chiffres clés de l’enseignement des langues
à l’école en Europe 2012
publiée par la commission européenne que nous vous signalions en septembre 2012 [1] , où les rédacteurs de l’enquête écrivent que « La recherche scientifique suggère que plus le bain linguistique est important, meilleure est la maîtrise de la langue apprise ».

Aux arguments « traditionnels » mais toujours pertinents pour justifier la reconnaissance d’un statut à la L1 en classe de L2 (la situation de classe ne permet pas de reconstituer un véritable bain linguistique, la L1 peut être un avantage pour certaines activités), Christian Puren en ajoute un nouveau, lié aux nouveau enjeux signalés dans le CECRL et annoncé déjà dans le titre de son message : « La classe de L2 est un milieu naturellement multilingue (y cohabitent au moins la L1 et la L2) en homologie avec la société multilingue à laquelle il s’agit désormais de préparer les élèves. »



Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE