Concours Sciences Po : l’oral de langues vivantes supprimé en 2013

vendredi 21 décembre 2012
 Michel MOREL

« Sciences Po Paris a décidé, mi-décembre 2012, de supprimer l’épreuve orale de langues vivantes de sa procédure d’entrée 2013.

[…]

L’explication donnée par Sciences Po Paris pour ce changement : « le ministère de l’Éducation nationale a mis en place, le 22 mars 2012, une épreuve orale de langues pour toutes les séries du bac. Ces nouvelles modalités d’évaluation des compétences linguistiques ont conduit Sciences Po à suspendre pour la session 2013 l’épreuve orale de langues envisagée. Sciences Po entamera une nouvelle réflexion pour les sessions suivantes à la lumière de ce nouvel élément", indique l’institut. »

Lire l’article sur le site de L’Étudiant .

Il n’y a aucune raison de douter l’information et de la véracité de la citation. Aussi reste-t-on confondu devant un tel raisonnement. En effet, si on l’adopte pour toutes les épreuves écrites (histoire, mathématiques, sciences économiques et sociales ou littérature et philosophie), on peut purement et simplement supprimer les épreuves d’admissibilité et ne garder que l’entretien de motivation.

Si l’on n’était pas convaincu de la mauvaise foi de ceux qui se sont appuyés sur un tel argument pour justifier leur décision, on leur conseillerait de suivre un stage lourd de logique avant d’entamer la réflexion qu’ils veulent conduire pour les sessions suivantes.

Pourquoi ne pas avouer qu’il ne s’agit que de faire l’économie de l’organisation de cet oral dans une période difficile, comme le suggère l’article de L’Étudiant ?

En tout cas cette décision va à l’encontre des efforts qui sont faits pour améliorer les compétences à l’oral de nos élèves du secondaire.


letudiant.fr