Language Rich Europe (LRE) / L’Europe riche de ses langues

samedi 23 février 2013

Qu’est-ce-que « L’Europe riche de ses langues » ?
« L’Europe riche de ses langues » est un projet cofinancé par le British Council et la Commission européenne qui favorise le partage des connaissances et des bonnes pratiques dans le domaine de l’apprentissage et de l’enseignement des langues en Europe et encourage les européens à apprendre d’avantage de langues à toutes les étapes de leur vie.

Il s’agit d’un projet de mise en réseau ayant pour objectif de rassembler plus de 1200 décideurs et praticiens de 24 pays et régions pour débattre et développer de meilleures politiques et pratiques pour le multilinguisme. Les membres du réseau sont issus des domaines de l’éducation, des entreprises, des services publics et des médias.

Quel est son rôle ?
LRE fournit un commentaire sur les politiques et pratiques linguistiques dans les pays et régions participants tout en donnant aux acteurs concernés la possibilité d’échanger les bonnes pratiques.

  • Recherche et analyse : Par le biais de notre réseau d’experts et de partenaires, nous avons conduit une analyse des politiques et pratiques linguistiques en Europe en les comparant avec un certain nombre de recommandations de la Commission européenne et du Conseil de l’Europe. Les résultats de cette recherche sont actuellement en cours de publication aux niveaux régional, national et européen.
  • Consultation : Sur la base de cette recherche initiale, notre réseau intersectoriel s’est rencontré à l’occasion de plus 80 manifestations interactives dans toute l’Europe pour partager ses connaissances et ses bonnes pratiques.
  • Résultats : Le résultat de l’enquête est le rapport officel du projet, Trends in Policies and Practices for Multilingualism in Europe / Tendances des politiques et des pratiques du plurilinguisme en Europe, sous la direction de Guus Extra and Kutlay Yagmur (Université de Tilburg) et publié en18 langues européennes nationales et régionales ainsi qu’en turc et en arabe, deux langues de migrants majeures en Europe, en version papier (Cambridge University Press, Décembre 2012 pour la version anglaise / début 2013 pour les traductions) et en version électronique sur le site Internet interactif : www.language-rich.eu. De plus, des recommandations clés à l’intention des décideurs régionaux, nationaux et européens seront présentées au Parlement européen en mars 2013.

Qui est impliqué ?
Le projet est cofinancé par la Commission européenne dans le cadre de son programme du Programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie. Il est piloté par le British Council et supervisé par un comité de pilotage européen constitué d’organisations partenaires. Plus de 30 partenaires européens participent également au projet en apportant leur contribution financière et leur expertise.
La recherche a été conduite par le Babylon Centre for Studies of the Multicultural Society de l’Université de Tilburg. Les données recueillies ont été complétées pour chaque pays et région par des partenaires de recherche qui ont fourni leur propre analyse des résultats, étayée par des exemples de bonnes pratiques et d’initiatives.

Quels pays et régions ont été analysés ?
L’enquête couvre 15 états membres de l’UE : l’Autriche, la Bulgarie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, la Lituanie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Roumanie et le Royaume-Uni, et également trois autres pays non membres : la Bosnie-Herzégovine, la Suisse et l’Ukraine. En Espagne, une recherche supplémentaire a été conduite pour la Catalogne et le Pays basque. Au Royaume-Uni, la recherche a été effectuée séparément pour l’Angleterre, l’Ecosse, l’Irlande du Nord et le Pays de Galles. Au Pays-Bas, une recherche supplémentaire a été conduite pour la Frise.


Language Rich Europe