DNL - certification complémentaire

samedi 1er décembre 2007
 Laure PESKINE

Depuis 2004, une certification complémentaire peut être accordée aux enseignants de disciplines non linguistiques pour enseigner leur discipline dans une langue autre que le français, dans le cadre des sections européennes. Une telle certification existe aussi pour l’enseignement en Français Langue Seconde et pour l’histoire des arts.

Cet examen doit permettre de recruter des enseignants dans la perspective de l’ouverture de nouvelles sections conformément au Plan de Rénovation des Langues et aux enseignants, de valider d’autres compétences que celles évaluées lors du concours de recrutement.

Le nombre de candidats qui passent cet examen s’est notablement accru depuis sa mise en place (voir B.O. n° 7 du 12 février 2004). Il a été ainsi multiplié par trois dans l’académie de Caen et par quatre en Ile-de-France. Il s’agit d’enseignants déjà en poste en SELO, d’enseignants ou de stagiaires aspirant à y enseigner.

Cette certification complémentaire en DNL s’adresse en effet aux enseignants du second degré, titulaires ou stagiaires de l’enseignement public ou privé qui enseignent ou se destinent à enseigner une discipline non linguistique (historie-géographie, hôtellerie, sciences et vie de la terre, mathématiques, ...) dans une langue étrangère dans le cadre des sections européennes tant dans l’enseignement général et technique que professionnel.

Évaluation de connaissances et de compétences spécifiques
Elle doit être distinguée des mentions complémentaires et des diplômes ou capacités en langues. En effet le jury évalue les connaissances et compétences suivantes :
- la connaissance du cadre institutionnel des sections européennes ;
- la maîtrise de la langue étrangère ;
- la maîtrise de la bi-culturalité ;
- la connaissance des spécificités de la pédagogie de la discipline enseignée en langue vivante étrangère ;
- la capacité à concevoir un projet d’échange (de classe, d’élèves...) dans une perspective interculturelle et pluridisciplinaire.

Modalités de l’examen
Si les modalités de l’examen ont été fixées nationalement (cf. rubrique formation), l’organisation demeure académique ou interacadémique dans le cas de l’île de France. Le candidat doit se connecter sur le serveur du SIEC dans le cas des académies de Paris, Créteil, Versailles, ou s’adresser à la division des Examens et Concours des rectorats dans les autres académies.

Retrouvez sur le site Emilangues le dossier consacré à la certification complémentaire (textes réglementaires, préparation, parcours de formation, rapports de jury,...).


Emilangues