Éditorial des « Langues Modernes » n° 1/2014, par Marie-Pascale Hamez, rédactrice en chef

jeudi 27 mars 2014

Le dossier de ce numéro, remarquablement coordonné par Pierre Frath, que je remercie vivement de sa fructueuse collaboration, porte sur l’anglicisation des formations dans l’enseignement supérieur. La montée en puissance de l’anglais dans les universités, sujet d’actualité, objet d’analyses et de controverses [1], fait ici l’objet de neuf articles dont deux sont publiés sur notre site.
L’équipe éditoriale des Langues Modernes, en fin de mandat, entame un processus de renouvellement. Bernard Delahousse (IUT « A », Lille), passe le relais à Pascal Lenoir (Université d’Angers) qui lui succède en tant que rédacteur en chef adjoint des Langues Modernes. Rappelons que Bernard Delahousse s’investit sans faille depuis de nombreuses années dans les responsabilités éditoriales de l’APLV. Rédacteur en chef du Polyglotte [2], supplément des Langues Modernes, pendant deux ans, de 2005 à 2007, Bernard Delahousse a été ensuite rédacteur en chef des Langues Modernes de 2007 à 2010 [3] et, durant cette période, responsable de l’édition de 13 numéros, garant de la rédaction et de la revue, tant au plan du contenu que des délais de production remarquablement bien tenus. De 2011 à 2013, il a poursuivi ses activités éditoriales en participant avec l’efficacité et la constance que tous lui connaissent, à l’édition de 12 numéros. Soit 25 numéros trimestriels, une somme ! Bernard Delahousse n’abandonne pas pour autant ses activités liées aux Langues Modernes puisqu’il demeure un membre actif et fidèle du Comité de lecture qui lui témoigne toute sa gratitude et son amitié.
Pour ce qui concerne la vie de l’APLV, vous pouvez vous en tenir informé en téléchargeant le compte rendu de la réunion du Conseil d’Administration du 18 janvier 2014 dans l’espace adhérents de notre site :
http://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article5391
Je profite de cet éditorial pour vous inciter à répondre aux appels à contributions aux Langues Modernes publiés sur notre site et à proposer des comptes rendus de lecture, contributions très appréciées de notre lectorat. Enfin, ce premier numéro de l’année me donne l’occasion de vous rappeler que le temps est venu de régler votre cotisation 2014 et votre abonnement aux Langues Modernes.Un grand merci !


[1Voir à ce propos le site de l’association Défense de la langue française : http://www.langue-francaise.org/Bruxelles/Bruxelles_entree.php

[3Voir la liste des rédacteurs en chef des Langues Modernes depuis 1945 sur le site de l’APLV : http://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article6