Les Langues Modernes n°1/2014 : « L’anglicisation des formations dans l’enseignement supérieur »

jeudi 27 mars 2014

« Éditorial » par Marie-Pascale Hamez [Revue, et site en accès libre]
« Clin d’œil » par Benoît Cliquet [Revue, et site en accès libre]
« La note du Président » par Jean-Marc Delagneau [Revue, et site en accès libre]

Le dossier (coordonné par Pierre Frath)

« Introduction » par Pierre Frath

[Revue]

« SMILE 2013 : bilan d’une initiative transdisciplinaire au niveau DUT » par Nadia Yassine-Diab et Guillaume Cabanac

[Revue]
Résumé
L’initiative intitulée « SMILE 2013 » (un acronyme pour Sensibilisation à l’Enseignement d’une Matière Intégré à une Langue Étrangère) a été mise en place au Département informatique de l’IUT A Paul Sabatier de Toulouse en 2012-2013 pour l’ensemble de la promotion de 2e année de DUT Informatique. Dans ce cadre, des enseignements d’économie, d’informatique et de mathématiques ont été dispensés en anglais. Cet article relate la mise en place, les objectifs et les enjeux de ce dispositif transdisciplinaire, la prise en compte des difficultés éventuelles des étudiants, la collaboration avec l’enseignante de langues, les mesures prises en amont de ces enseignements SMILE et les retours d’expérience des 130 étudiants concernés.

Mots-clés : EMILE, enseignement supérieur, transdisciplinarité, anglais, transversalité, anglicisation, motivation, décloisonnement
Keywords  : CLIL, Higher Education, transdisciplinarity, English, transversality, anglicisation, motivation, decompartmentalisation

« Quelle anglicisation des formations ? » par Anne-Marie O’Connell et Claire Chaplier

[Revue]
Résumé
Face à une probable multiplication des cursus en anglais dans l’enseignement supérieur en France, la contribution se propose, en recadrant le dispositif législatif dans son contexte universitaire, de faire d’abord un état des lieux de l’anglicisation des formation dispensées pour permettre de faire la part entre les enjeux institutionnels et la pertinence de leur mise en œuvre ; deuxièmement, d’analyser comment est pensé le dispositif lui-même car enseigner en anglais suppose de répondre aux questions suivantes : qui enseigne ? À qui ? Comment ? ; enfin, d’analyser l’anglicisation sur des bases scientifiques ouvrant sur une réflexion épistémologique.

Mots-clés : enjeux, idéologie, croyances, épistémologie
Keywords  : stakes, ideology, beliefs, epistemology

« La langue allemande pour la science, quel avenir ? » par Ralph Mocikat et Hermann Dieter

[Revue]

« Allemagne : politiques linguistiques pour une alternative à l’anglicisation » par Claude Truchot

[Revue]

« L’anglicisation universitaire de l’Allemagne vue de Chine » par Chongling Huang et Odile Schneider-Mizony

[Revue]
Résumé
L’article en collaboration de germanistes chinoise et française examine la façon dont les étudiant/e/s chinois réagissent à l’anglicisation des cursus universitaires allemands : elle représente pour eux une facilitation langagière et disciplinaire en raison de l’adaptation des exigences académiques. La plus grande difficulté à nouer des liens humains et à acquérir des connaissances interculturelles dans ces bulles d’anglais véhiculaire est compensée, dans une perspective utilitaire, par le prestige d’un diplôme allemand-anglais à leur retour en République Populaire de Chine.

PDF - 136.3 ko
Télécharger l’erratum
Une erreur est à corriger dans la dernière phrase de cet article.

Mots-clés : Anglicisation universitaire, étudiant/e/s chinois, cursus master en Allemagne, exigences disciplinaires académiques, compétences interculturelles.

Abstract
The article is a joint work of German scholars from China and France and examines how Chinese students respond to the anglicisation of university curses in Germany : it represents for them a facility on a language and subject level because academic requirements are adapted. The greater difficulty in establishing personal contacts and in acquiring intercultural competence amidst this bubble of vernacular English is compensated, in a utilitarian perspective, by the prestige of a German-English diploma back home in the Chinese Popular Republic.

Keywords  : Anglicisation at university, chinese students, master curses in Germany, professional academic requirements, intercultural requirements

« Échos nordiques : l’anglais dans l’enseignement supérieur en Suède » par Béatrice Cabau

[Revue]
Résumé
A l’heure actuelle, la Suède occupe la troisième position en Europe pour le nombre de programmes universitaires offerts en anglais. Si cette offre répond à l’objectif d’internationalisation de l’enseignement supérieur et semblait jusqu’alors aller de soi, elle suscite dorénavant de nombreuses questions quant aux effets de l’utilisation de l’anglais comme langue d’instruction. Ces interrogations seront étudiées au regard de la politique linguistique suédoise, avant que ne soit exposée la politique linguistique de plusieurs universités nordiques.

Mots-clés : Suède, anglais, langue nationale, politique linguistique, pays nordiques, enseignement supérieur
Keywords  : Sweden, English, national language, language policy, Nordic countries, higher education

« Le français face à l’anglais dans les universités algériennes » par Mourad Bektache

[Revue]
Résumé
Cette étude se propose d’analyser les cahiers de charges des offres de formations (dans différentes spécialités) proposées à l’université de Béjaia (Algérie) au lendemain du lancement du système LMD afin de comprendre la place accordée aux langues (anglais, arabe et français) dans ce nouveau système. Dans un premier temps, nous analyserons la plage horaire réservée aux langues à travers chaque cursus de formations pour différentes spécialités. Suivra une analyse des besoins linguistiques exprimés par des étudiants inscrits pour des formations en langue au Centre d’enseignement intensif des langues de l’université de Béjaia.

Mots-clés : français, anglais, langue étrangère, offres de formation

« Le LMD vecteur d’anglicisation en Algérie ; Entre pratiques, besoins, représentations » par Souheila Hedid

[Sur le site réservé aux abonnés]
Résumé
Cet article porte sur les pratiques linguistiques d’étudiants des cycles supérieurs de trois universités francophones québécoises, ainsi que sur les discours qu’ils entretiennent à cet égard, dans le contexte actuel d’anglicisation des sciences. On y observe entre autres que la plupart des activités de formation se déroulent principalement en français, à l’exception de la rédaction des articles scientifiques insérés dans les mémoires et les thèses. On remarque aussi que dans des disciplines où l’essentiel des publications est en anglais, les étudiants valorisent en général moins le français en tant que langue scientifique.

Mots-clés : Québec ; pratiques linguistiques ; perceptions linguistiques ; formations universitaires ; mémoires et thèses ; politiques linguistiques.
Keywords  : Quebec ; linguistic practices ; linguistic ideologies ; university education ; thesis ; language policies.

« Quelle place pour le français aux cycles supérieurs au Québec ? » par Jennifer Dion

[Sur le site réservé aux abonnés]
Résumé
Cette contribution tente de saisir comment mettre à profit les représentations de Paris en classe de FLE en Corée, avec quelles implications didactiques. Les résultats de l’analyse de manuels scolaires ainsi que d’une enquête, nous incitent à réfléchir sur leurs valeurs en contexte coréen.

Mots-clés : Paris, représentation, manuel scolaire, activités, contexte coréen, FLE
Keywords  : Paris, representation, textbook, activities, Korean context, FFL

Comptes rendus de lecture

« Le Centre de Ressources en Langues : vers la modélisation du dispositif d’apprentissage d’Annick Rivens Mompean » par Elisabeth Lansel

[Revue]

« Rédiger un texte académique en français, niveau B2 à C1 de de Sylvie Garnier et Alan D. Savage » par Marie-Pascale Hamez

[Revue]

« La didactique des langues interrogée par les compétences de Jean-Jacques Richer » par Pascal Lenoir

[Revue]

Livres reçus par Gilbert Huguet

C’était il y a : Guerre 1914-1918 et solidarité par Francis Wallet
[Revue et site réservé aux abonnés]


Pour s’abonner aux Langues Modernes

Pour commander le numéro à l’unité.