« Sur les épaules de Darwin » émissions de Jean Claude Ameisen - à réécouter sur France inter

samedi 6 décembre 2014

Au cours de deux émissions Jean Claude Ameisen nous amène dans l’univers des mots et de la découverte des sons par le bébé et l’embryon
La musique des mots diffusée le 29 novembre
Des chants appris avant de naître diffusée le 6 décembre

Chaque nouveau-né a la capacité de commencer à apprendre n’importe quelle langue et de distinguer toutes les catégories de sonorités qui sont présentes dans l’ensemble des langues orales humaines, puis, à mesure qu’il est exposé à une langue particulière qui devient sa langue maternelle, sa capacité à distinguer les sonorités de cette langue augmente mais sa capacité à distinguer les sonorités des autres langues s’atténue. À six mois il perd la capacité de distinguer les voyelles qui ne sont pas présentes dans sa langue maternelle, et à un an c’est le tour des consonnes.
Mais si un tout petit enfant de moins d’un an cesse d’entendre parler autour de lui la musique de la langue qu’il a entendu depuis sa naissance il garde dans le cerveau une empreinte qui va l’aider à retrouver ces sons qu’il a entendus pendant les premiers mois de sa vie.
De même les sons et les voix entendus avant la naissance dans le ventre de notre mère laisse une empreinte dans notre cerveau.