Effet de l’élaboration d’hypothèses sur la compréhension de l’oral et sur les stratégies d’autorégulation de l’écoute en langue seconde : une étude empirique - article en ligne sur ALSIC

jeudi 22 octobre 2015

Par Stéphanie Roussel et André Tricot.

Cette étude a pour objectif de clarifier l’effet du type d’anticipation sur la compréhension de l’oral et sur les stratégies d’écoute. Suite à un pré-test, 24 étudiants en droit, apprenant l’allemand à l’université, ont été répartis en trois groupes de même niveau. Le premier groupe a écouté un document sonore en allemand sans aucun travail d’anticipation. Avant l’écoute, le deuxième groupe a émis des hypothèses portant sur le lexique et le troisième groupe des hypothèses portant sur le contenu de ce même document sonore. Les participants ont écouté le document individuellement sur un ordinateur. Chaque écran a été filmé, ce qui a permis d’enregistrer les pauses et retours en arrière effectués par les apprenants pendant la tâche. Après l’écoute, les participants ont rappelé par écrit en français le contenu du document. Nous avons comparé les performances des trois groupes en compréhension, analysé les rappels et les stratégies d’autorégulation de l’écoute (pauses et retours en arrière) des participants. Les résultats montrent que, si le niveau initial a un effet important sur les performances en compréhension de l’oral, le type d’hypothèses élaborées avant l’écoute peut, dans certains cas, influencer la nature du rappel du contenu du document et les stratégies d’écoute.

À lire en ligne ou à télécharger sur le site d’ALSIC