« Ne pas confondre "innovation" et "changement" » - une nouvelle contribution de Christian Puren à la page de son blog consacrée à la classe inversée

lundi 4 avril 2016

La lecture de deux textes récemment signalés dans l’Expresso du Café pédagogique - l’évaluation d’une expérimentation de « classe inversée » dans une université canadienne, et l’interview de trois enseignants expérimentant la « classe accompagnée » - donne à Christian Puren l’occasion d’ajouter une nouvelle contribution sur la page de son blog consacrée à la classe inversée, où sont déjà intervenus, par ailleurs, Michel Morel et la présidente de l’association Inversons la classe !, Héloïse Dufour.
Les deux nouveaux textes lui semblent illustrer l’idée, qu’il avait présentée précédemment, que toute modification technique et organisationnelle de la classe n’est intéressante que par les effets qu’elle provoque en termes de reconfiguration nécessaire de l’ensemble de la pédagogie et de la didactique mises en œuvre dans la conduite du processus d’enseignement-apprentissage. Et ces effets positifs ont forcément un coût, dû en particulier à l’apparition ou au renforcement de certains problèmes : dans le cas de la classe inversée, il s’agit clairement, comme le constatent les auteurs du compte rendu d’expérimentation, d’« une demande plus intense de différenciation pédagogique ». En conclusion de sa réflexion, Christian Puren appelle à ne pas confondre l’« innovation », qui n’est qu’un moyen, un « catalyseur de changement » et le « changement » lui-même, qui est l’objectif ; et à enfin, en France, « innover dans la conception du changement » en organisant des expérimentations à grande échelle rigoureusement conduites et évaluées : « ce dont la plupart des enseignants ont besoin, en effet, ce n’est pas de la dernière innovation dont on ne sait encore exactement ni ce qu’elle va donner et à quelles conditions, ni ce qu’elle va provoquer par ailleurs, mais d’une vision la plus globale possible des différents "catalyseurs de changement" disponibles, avec pour chacun d’eux les implications en termes de travail de la part de l’enseignant, les avantages et inconvénients, ainsi que la relation entre les conditions et degrés de réussite. »


50/133
133/133
34/133
20/133
7/133
12/133
12/133
8/133
12/133
26/133
7/133
19/133
43/133
23/133
21/133
8/133
17/133
8/133
8/133
32/133
30/133
22/133
10/133
8/133
14/133
19/133
15/133
10/133
8/133
10/133
19/133
7/133
10/133