La programmation de mars de l’Institut du Monde Arabe à Paris

jeudi 28 février 2019

Vendredi 1 mars à 21.30 : Nuit d’Electrosheen
Musiciens et Djs, français et palestiniens, les plus en vue de la jeune génération, mettent en lumière la vitalité culturelle palestinienne et sa résonnance sur les scènes internationales d’aujourd’hui.

Samedi 2 mars à 20.00 : Concert du Al Akhareen Sextet avec Oslob et Naissam Jalal
La rencontre d’Oslob et de Naissam Jalal en 2009 a accouché d’un répertoire singulier, entre hip-hop arabe et jazz oriental, où le lyrisme le dispute à la poétique et la désespérance à l’espoir.

Mardi 5 mars à 20.00 : Film « A peine j’ouvre les yeux » de Leyla Bouzid
Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah, 18 ans, passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière. Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté de Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

Jeudi 7 mars à 19.00 : Table-ronde « Maghreb, l’héritage à l’épreuve de l’égalité ».

Vendredi 8 mars à 14.00 : Après-midi « Citoyennes ! », série de tables-rondes, projections et performances sur le thème des femmes dans les sociétés du monde arabe.

Samedi 9 mars à 20.00 : Concert d’Aynur
La chanteuse Aynur Dogan, « lumière de lune » en français, incarne le renouveau de la musique kurde. Elle fonde ses compositions sur le répertoire traditionnel de chants et de danses populaires des plaines et des montagnes. Aynur y apporte sa touche personnelle, traversée de nombreuses influences musicales, et dit dans ses textes la souffrance de son peuple, qu’elle sublime de sa voix puissante et envoûtante.

Dimanche 10 mars à 16.00 : Spectacle de théâtre « Je passe » de Judith Depaule
Ils viennent de Syrie, du Soudan, de Guinée, des deux Congo, d’Azerbaïdjan, du Kazakhstan, de Côte d’Ivoire, d’Iran, d’Afghanistan, du Tchad ou de Libye. Ils ont vécu la guerre, les conflits ethnicistes, les répressions politiques, les discriminations sexuelles, les ségrégations ethniques… Ils sont arrivés avec un visa ou ont été contraints de rester en France. Flirtant avec la mort, ils ont quitté leur pays et tout laissé derrière eux. Ils se racontent. Tandis que leur portait vidéo regarde le public, des comédien(nes) donnent à entendre sobrement leur récit et leur fuite inéluctable pour avoir encore le droit de vivre. En France ?

Institut du Monde Arabe
1 rue des Fossés saint Bernard
75005 Paris
01 40 51 38 38


Institut du Monde Arabe

50/132
132/132
38/132
16/132
7/132
68/132
9/132
9/132
15/132
13/132
24/132
38/132
7/132
23/132
10/132
7/132
7/132
7/132
21/132
40/132
14/132
14/132
26/132
27/132
7/132
8/132
17/132
7/132
7/132
8/132
33/132
23/132
32/132
23/132
14/132
13/132
13/132
17/132
17/132
27/132
11/132
15/132
10/132
16/132
54/132
8/132
20/132
7/132
11/132
18/132
7/132
10/132

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE