Parution : « Évaluer dans une perspective actionnelle, l’exemple du Diplôme de Compétence en Langue », par C. Bourguignon, P. Delahaye, C. Puren

mercredi 7 février 2007

Quatrième de couverture :

Avec la perspective actionnelle, le Cadre européen commun de référence (CECR) ne s’adresse plus seulement à l’apprenant de langues mais à l’apprenant-usager de langues ayant à « accomplir des tâches (qui ne sont pas seulement langagières) dans des circonstances et un environnement donné, à l’intérieur d’un domaine d’action particulier ». L’évaluation de la compétence en langue, dans cette perspective, ne peut réellement se réaliser qu’à travers l’accomplissement de tâches qui, elles non plus, ne sont pas seulement langagières.

C’est ce nouveau type d’évaluation que met en oeuvre le Diplôme de Compétence en Langue. Dans le cadre d’un scénario (ou macro-tâche), l’évalué devra remplir une mission définie par un objectif à atteindre ; pour ce faire, il effectuera des micro-tâches autour d’activités de communication langagières sur les modes réception, interaction et production. Le niveau de compétence en langue, attesté par un degré DCL aligné sur les niveaux du CECR, correspondra dès lors à une aptitude à réaliser des tâches langagières en situation.
Ce n’est donc plus uniquement l’apprenant de langues qui est évalué mais bien l’apprenant-usager de la langue qui utilise ce qu’il connaît pour réaliser une action à travers laquelle l’ « acte de parole prend sa pleine signification », comme le signale les auteurs du CECR.

− Claire Bourguignon, agrégée d’anglais, Maître de Conférences HDR en didactique des langues à l’IUFM de l’Académie de Rouen, Présidente du Conseil Scientifique du DCL. Auteur de La démarche didactique en anglais : du concours à la pratique (PUF, 2005), La communication professionnelle internationale - contrainte et liberté (L’Harmattan, 1998)

− Philippe Delahaye : Conseiller en Formation Continue à la DAFCO d’Aix-Marseille. Audit linguistique, conseil. Auditeur qualité. Coordinateur de projets de production pédagogique (positionnement, référentiels formation, site web d’apprentissage). Chef de projet DCL.

− Christian Puren, agrégé d’espagnol et didacticien des langues-cultures, Professeur des Universités à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne et à l’Université de Tallin (Estonie), Rédacteur en chef de la revue Études de Linguistique Appliquée (Klincsieck), auteur de Histoire des méthodologies de l’enseignement des langues (Nathan-CLE international, 1988), Essai sur l’éclectisme (Didier, 1995), co-auteur de Se former en didactique des langues (en coll., Ellipses, 1998), La formation en questions (en coll., CLE international, 1999).

PDF - 25.2 ko
Table des matières