Le Polyglotte

Le Polyglotte était le supplément des Langues Modernes jusqu’au 31 décembre 2007. L’APLV a décidé de cesser sa parution car la plupart de ses rubriques étaient publiées sur le site. Vous trouverez ci-après le texte des interviews parues dans Le Polyglotte en 2006 et 2007.


Le Polyglotte was a supplement to Les Langues Modernes. The publication ceased in December 2007. APLV made this decision because Le Polyglotte was made redundant by our website, which offers frequently updated information and a weekly newsletter.
All our subscribers (whether individual or through subscription services companies can have free access to the Espace Abonnés (reserved to subscribers) of our site and to our newsletter.

In this section you can find the interviews published in Le Polyglotte for years 2006 and 2007.


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 23 mars 2008
 Bernard DELAHOUSSE

Le Polyglotte n° 70, sept. 2007 : Interview de Saad Khoury sur le projet "Romans de toujours"

"L’objectif principal du projet est de diffuser, sous une forme agréable et moderne, les trésors de la littérature romanesque mondiale pour qu’ils soient accessibles au plus grand nombre. L’objectif est aussi de faire aimer la langue française, la lecture, la littérature classique et la culture en général. Associer l’utile à l’agréable."

lundi 18 décembre 2006

Interview de Kester Lovelace

Kester Lovelace est comédien professionnel, il a fondé la compagnie Drama Ties, dont il est directeur artistique. Professeur d’art dramatique, diplômé de l’Université de Londres, il a créé des ateliers-théâtre en anglais en milieu scolaire pour la Compagnie ACT en 1992. Il a par la suite travaillé au Théâtre de Nesle, puis au Théâtre des Cinquante. Il dirige actuellement, au sein de Drama Ties, une équipe de comédiens professionnels spécialisés dans l’enseignement du théâtre en milieu scolaire. En 2004 il a écrit sa première pièce - Prince Academy. Comme le site APLV-Langues Modernes, le Polyglotte se fait régulièrement l’écho des spectacles de cette compagnie ; nous avons donc voulu en savoir plus.