Le droit de traduire, entretien avec François Ost

vendredi 18 décembre 2009
 Laure PESKINE

François Ost est un juriste qui prend fait et cause pour la traduction : non seulement parce que le droit est une activité qui consiste à comparer des langages de diverses natures, mais aussi parce que les nations européennes, et les sciences en particulier, ont besoin de s’abreuver au multilinguisme et de s’affranchir du mythe récurrent et déloyal de la langue unique.

François Ost, qui a publié récemment Le multilinguisme est un humanisme répond aux questions d’Ariel Suhamy sur le site La vie des idées.

- Comment un juriste en vient-il à s’intéresser à la traduction ?
- La traduction, une question politique ?
- Quelle est la part de l’anglais dans l’usage et la diffusion des sciences ?

Écouter les réponses de François Ost sur La vie des idées.


50/131
131/131
36/131
16/131
7/131
68/131
9/131
9/131
15/131
12/131
24/131
38/131
7/131
21/131
10/131
7/131
7/131
7/131
21/131
40/131
13/131
14/131
25/131
27/131
7/131
8/131
17/131
7/131
7/131
8/131
33/131
23/131
32/131
23/131
14/131
13/131
13/131
17/131
17/131
27/131
11/131
15/131
10/131
16/131
54/131
8/131
20/131
7/131
10/131
18/131
7/131
10/131

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE