A la Maison Heinrich Heine à Paris : rencontre littéraire avec Laura Freudenthaler « La reine se tait », mercredi 23 mai 2018

jeudi 17 mai 2018

« La petite-fille de Fanny lui avait demandé de lui raconter ses souvenirs. Pas tes légendes du village, avait-elle dit. Le passé vrai. Fanny avait souri. Elle n’avait pas compris ce que voulait l’enfant. Elle ne le savait toujours pas. Mais peut-être la petite avait-elle fini par comprendre qu’il valait mieux laisser les morts en paix, et choisi de s’en aller. » Passant sa vie en revue, Fanny réalise qu’on peut taire les souvenirs, mais pas les refouler. Elle se souvient : parfois en compagnie de sa petite-fille, souvent seule. Laura Freudenthaler nous fait partager les bribes de souvenirs d’une vieille femme. Son roman Die Königin schweigt (Droschl, 2017 / La Reine se tait, non traduit), est emblématique de toute une génération.

L’auteure est lauréate de langue allemande du 31e Festival du Premier Roman de Chambéry 2018.


Sur le site de la Maison Heinrich Heine

50/131
131/131
37/131
16/131
7/131
68/131
9/131
9/131
15/131
12/131
24/131
38/131
7/131
21/131
10/131
7/131
7/131
7/131
21/131
40/131
14/131
14/131
26/131
27/131
7/131
8/131
17/131
7/131
7/131
8/131
33/131
23/131
32/131
23/131
14/131
13/131
13/131
17/131
17/131
27/131
11/131
15/131
10/131
16/131
54/131
8/131
20/131
7/131
10/131
18/131
7/131
10/131

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE